• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Aider financièrement ses enfants

Logement, études, création d’entreprises etc. : différentes solutions permettent de donner un coup de pouce financier à ses enfants ou petits-enfants.

Aider financièrement ses enfants

Constituer un capital de départ pour son enfant

  • Les livrets

Il est possible d'ouvrir un livret A dès la naissance de son enfant. Le retrait du capital par l'enfant, possible dès sa majorité, peut être conditionné à un événement. Pour les enfants âgés de 12 à 25 ans, il existe le livret jeune, dont le taux, librement fixé par la banque, est supérieur à celui du livret A, en moyenne de 1 à 1,5 point. Par contre, le dépôt maximum se limite à 1.600 euros, contre 22.950 euros pour le livret A.

A plus long terme, le contrat d'assurance-vie présente un meilleur rendement que les livrets réglementés. Les contrats dits "intergénérationnels" permettent de s'assurer que les fonds seront bloqués durant un certain laps de temps.

Financer les études de son enfant

L'assurance-vie : les contrats d'assurance vie peuvent être un moyen d'épargner pour financer ultérieurement les études de son enfant.

Le cautionnement de prêt étudiant : l'octroi d'un prêt étudiant, qui peut atteindre jusqu'à 30.000 euros, est souvent conditionné à la caution des parents. Se porter garant permet ainsi d'aider l'enfant à acquérir une autonomie sans débourser de fonds.

Le démembrement d'actif : pour permettre à un enfant de percevoir un revenu, il est possible, au travers des démembrements de propriété, de :

  • donner un usufruit temporaire sur un portefeuille boursier, pour que l'enfant en perçoive les dividendes ;
  • donner un usufruit temporaire sur un bien immobilier mis en location afin que l'enfant perçoive les loyers ;
  • donner un usufruit temporaire sur des parts de Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), afin que l'enfant perçoive, dans le cas d'une SCPI de rendement, les loyers générés par les actifs immobiliers de la SCPI.

Les parents conservent cependant la propriété des biens donnés en usufruit et optimisent fiscalement la donation effectuée. (voir l'article consacré à la fiscalité des donations)

Aider son enfant à se loger

  • L'usufruit : un parent peut céder à titre provisoire l'usufruit d'un logement occupé par un enfant.
  • Le prêt à usage permet de prêter gratuitement son logement à son enfant, pendant une durée précise.
  • Le Plan d'épargne logement (PEL) : les parents peuvent céder les droits à prêt de leur PEL à leurs enfants désireux de souscrire à un prêt d'épargne logement.
  • Un nouvel abattement exceptionnel s’applique aux donations entre autres à un descendant en pleine propriété de biens neufs à usage d'habitation dont le permis de construire a été obtenu entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2016. Cette exonération des droits de mutations peut aller jusqu’à 100 000 euros.

  • et concerne la donation en pleine propriété de logements neufs à usage d’habitation, entre autres à un descendant.

Financer l'entreprise de son enfant

  • Epargne salariale : la création d'entreprise ou l'installation en profession libérale est l'un des motifs reconnus de sortie anticipée de l'épargne salariale. Il est ainsi possible d'aider financièrement l'enfant entrepreneur en débloquant par exemple un Plan d'épargne entreprise (PEE).
  • Investissement dans une PME. Depuis l'entrée en vigueur de la loi TEPA, il est possible de réduire son Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en investissant dans une PME, y compris quand celle-ci est détenue ou dirigée par un membre de la famille.

Transmettre son patrimoine à ses enfants

Préparer sa succession permet d'éviter des conflits et de limiter les droits de succession, tout en aidant ses enfants.

  • La donation permet tous les 15 ans, à un enfant de recevoir 100 000 euros de chacun de ses parents, soit 200 000 euros au total, nets d'impôt. (voir l'article consacré aux donations).
  • La donation-partage permet à un couple de répartir de son vivant ses biens entre ses enfants.
  • La fiscalité de l'assurance-vie fait de ce placement le mode idéal de transmission du patrimoine aux enfants, grâce en particulier à l'abattement de 152 500 euros par bénéficiaire sur le capital perçu si les versements ont été effectués par le souscripteur avant 70 ans.