• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Budget : comment analyser ses dépenses pour mieux les arbitrer ?

Gérer un budget est essentiel pour se constituer une épargne. Alimentation, sorties, logement : quels sont les postes à surveiller ?

Extrait de la conférence live du 26 mars avec Elodie Toustou, journaliste spécialisée chez Mieux Vivre Votre Argent et Adrien Pigeot, consultant Banque Digitale chez CAPA Invest, un cabinet de conseil spécialisé dans le monde de l’assurance et de la banque.

 

« A qui faire confiance pour optimiser ses économies ? » C’est une vaste question : il faut déjà avoir des économies. C’est ça aussi la logique : on gère un budget pour essayer de dégager une marge.

Elodie Toustou – Il faut déjà arriver à épargner tous les mois si c’est possible. Penser à faire des virements réguliers sur son compte épargne ou à demander à sa banque de le faire pour soi.

Thomas Blard – Peut-on l’automatiser ?

Elodie Toustou – On peut complètement automatiser cette épargne. . On peut le faire soi-même au début ou à la fin du mois en fonction de ce qu’il reste sur ses comptes. On peut aussi demander à la banque de le faire, notamment dans le cas d’un PEL, on peut mettre en place des virements automatiques de 50€ par mois par exemple.

Thomas Blard – On est déjà presque dans le deuxième temps. Le premier temps, c’est « connais-toi toi-même » et là, les banques ont fait des progrès ou en tout cas proposent de plus en plus de services pour essayer d’analyser justement ses dépenses. Et pas que les banques d’ailleurs, il y a aussi des start-ups, on en reparlera.

Adrien Pigeot – On se souvient peut-être des années 1990 où nous avions des outils sur le marché qui s’appelaient Quicken et Money, qui était édité par Microsoft, et qui s’adressaient plutôt à une clientèle gestionnaire. On téléchargeait son relevé de compte, on l’intégrait dans l’outil et derrière, on pointait manuellement chacune des opérations.

Aujourd’hui, on peut avoir des outils directement sur son espace bancaire : la plupart des acteurs le proposent. En revanche, nous allons avoir beaucoup plus de simplicité. L’idée est que, sur la base des libellés de vos opérations, votre banque va pouvoir vous proposer des catégorisations d’opérations. Par exemple, l’alimentation, les sorties, le logement, etc… Grâce à cela, vous allez pouvoir identifier vos postes budgétaires et surtout pouvoir voir comment ces postes évoluent dans la durée.

Parce que toute la philosophie de gérer son budget n’est pas de se dire « je ne gagne pas assez » même si, en effet, tout le monde rêve d’augmenter ses revenus, mais plutôt de se dire qu’il y a des arbitrages, des choix à faire à l’intérieur de ce budget pour le répartir plus intelligemment et en faire une arme à son service.

Elodie Toustou – D’où l’importance de ce « monitoring » et de cette gestion de budget que nous pouvons faire grâce à ces nouvelles applications que nous pouvons installer sur notre smartphone ou tablette, ou les espaces en ligne des banques qui, toutes, proposent un outil de gestion du budget. Ce sont des outils qui sont plus ou moins réussis mais qui sont en voie d’évolution. Ils permettent vraiment de se rendre compte visuellement, à travers des graphiques par exemple, des postes les plus importants, si nous y tenons et si nous y revenons tous les mois ou tous les six mois, si l’on arrive à envisager son budget sur un an. Nous pouvons voir aussi quelles sont les marges de manœuvre que nous pouvons dégager en fonction des dépenses que nous faisons.