• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Gestion du budget : plus efficace quand elle est ludique ?

La culture du jeu se répand dans de nombreux secteurs. Notamment dans la banque. Le point sur une tendance qui pourrait changer votre rapport à la gestion de votre budget.

Extrait de la conférence live du 26 mars avec Elodie Toustou, journaliste spécialisée chez Mieux Vivre Votre Argent et Adrien Pigeot, consultant Banque Digitale chez CAPA Invest, un cabinet de conseil spécialisé dans le monde de l’assurance et de la banque.

La culture des jeux vidéo se répand grâce à internet dans beaucoup de secteurs notamment dans le monde de l’argent.

Adrien Pigeot – Quand on veut que les gens s’intéressent à un sujet, il faut leur donner une petite récompense. Il y a par exemple une start-up qui est assez intéressante aux États-Unis : Simple. Elle a été rachetée par BBVA, une grosse banque espagnole.

Ils ont développé des systèmes d’objectifs. C’est-à-dire que vous avez sur votre compte des petites jauges auxquelles vous allez dire, admettons, « Je veux me payer un voyage dans les îles et il me faut un budget de 2 500 euros pour y aller. »

Quand vous avez un peu d’argent disponible, vous allez, tous les mois, alimenter cette jauge en mettant cent, deux cents euros de côté. Et finalement, quand la jauge est au complet vous pouvez partir.

Vous voyez cette tendance arriver également, Elodie, ce côté un peu ludique ? Finalement, c’est un bon moyen de s’astreindre à cette discipline.

Elodie Toustou – Les applications des banques sont déjà très ludiques parce qu’elles simplifient grandement les choses : toutes les dépenses sont catégorisées quasi-automatiquement et il en reste encore très peu sans étiquette à étiqueter soi-même. Mais là, tout est tellement plus facile tellement plus visuel que, oui bien évidemment, ça va tenter de nombreux gens qui vont devenir utilisateur de ces applications

On pourrait imaginer aller vers le jeu vidéo complet ? Il y a des tendances comme celle-là que vous observez, notamment pour les jeunes cibles ?

Adrien Pigeot – On parle beaucoup en ce moment des hackathons. C’est-à-dire qu’une entreprise va faire venir des développeurs qui vont innover autour de ses services et proposer de nouveaux usages.
 Le Crédit Agricole a proposé un hackathon qui s'appelait Game the bank, en réunissant des acteurs du jeu vidéo pour voir finalement quels étaient les ponts que l’on pouvait construire entre la banque et les jeux vidéos.