• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Hébergement : Du couchsurfing au wwoofing, les bons plans en vacances

Découvrez comment partir en vacances à moindre prix.

Extrait de la conférence live du 11 juin 2015 sur le thème « Budget : comment anticiper la rentrée ? », animée par Thomas Blard, avec Elodie Toustou, journaliste spécialisée chez Mieux Vivre Votre Argent et Laurence Allard, rédactrice en chef du magazine Le Point.

Thomas Blard – Elodie, y a-t-il de gros postes ? Nous imaginons qu’il y a l’hébergement, les transports etc …

Elodie Toustou – Le transport est un poste important et l’hébergement arrive au-dessus de tous les autres postes en vacances. Il y a, bien évidemment, beaucoup de Français qui ont une résidence secondaire ou une famille très accueillante qui sont un moyen d’annuler ce poste de dépense ou tout du moins, de le réduire à sa portion congrue.

Thomas Blard – D’autres systèmes se développent, pour ceux qui n’ont pas de famille accueillante, grâce aux nouvelles technologies, à internet, il y a de plus en plus d’échanges. Nous sommes dans cette « sharing economy », cette économie du partage.

Elodie Toustou – Tout à fait, cela a commencé avec le couchsurfing.

Thomas Blard – Alors qu’est-ce que le couchsurfing ? Ca veut dire le surf de canapé ?

Elodie Toustou – Dans le pire des cas, ce sera un canapé. Après, nous pouvons avoir de très bonnes surprises avec des gens qui ont des chambres d’amis et qui peuvent les mettre à disposition, y compris de familles.

Thomas Blard – Moyennant rémunération ou gracieusement ?

Elodie Toustou – Non, là, il n’y a pas de rémunération.

Thomas Blard – Ce n’est pas AirBnb ?

Elodie Toustou – Non, ce n’est pas AirBnb où nous payons vraiment notre hébergement. Là, a contrario, nous sommes accueillis par un hôte qui est présent lors de notre arrivée sur le lieu de vacances. Et si vous tombez  bien, cela peut être un hôte qui vous fait découvrir sa ville, son pays, qui peut vous accompagner.

Thomas Blard – Et quel est l’intérêt de l’hôte ? La compagnie ? Cela lui permet d’avoir un partenaire de jeu aux échecs ou au Scrabble ?

Elodie Toustou – Ce sont des gens qui ont adopté un mode de vie où ils ont envie de tout partager, y compris leur logement.

Thomas Blard – Est-ce que cela se développe beaucoup ?

Laurence Allard – Oui. Ils s’inscrivent, souvent, sur un site et eux aussi en profitent quand ils partent en vacances. Ce sont souvent des personnes qui partent en vacances en décalé, en septembre ou octobre. Il y a un petit côté « échange », en communauté.

Thomas Blard – Et c’est complètement gracieux. Nous sommes, en fait, dans le troc ou même dans le don parce qu’il n’y a pas de contreparties demandées.

Elodie Toustou – Bien évidemment, il est toujours recommandé d’arriver avec un petit cadeau pour son hôte. Ensuite, il y a aussi une autre manière de partir qui peut être sympathique pour les familles : le wwoofing.

Ce sont des agriculteurs bios qui ont des exploitations et qui accueillent sur leurs exploitations, gratuitement, des gens pour un court ou moyen séjour, en échange de leur participation aux travaux de la ferme. Cela peut être un moyen très économique, écologique …

Laurence Allard - … Et pédagogique.