• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 27 février 2017 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/05/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 27 février 2017
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    150€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 27 avril 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 mars 2017 et 80€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 28 février 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    80 € offerts *
    1 000 € de courtage remboursés *

    jusqu'au 31/03/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 28 février 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    2,90% TAEG fixe

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable du 13 février au 05 mars 2017, réservée aux clients BforBank, pour toute demande de prêt personnel de 10 001 à 75 000€ de 13 à 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 231,77€, hors assurance facultative. Le montant
    total dû est de 11 124,96€. Le taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,90%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

L'impôt sur le revenu (IR)

Le barème de l'impôt sur le revenu s'applique aux différentes catégories de revenus perçus en cours d'année fiscale par le contribuable.

L'impôt sur le revenu (IR)

Définition de l'impôt sur le revenu (IR)

Principes généraux

L'Impôt sur le revenu est dû par les contribuables personnes physiques domiciliés ou non en France. Ainsi, sous réserve des conventions fiscales internationales :

  • les contribuables domiciliés en France sont imposables sur l'ensemble de leurs revenus, de source étrangère et de source française ;
  • les contribuables non-domiciliés en France sont imposables en France soit à raison de leurs seuls revenus de source française, soit sur une base forfaitaire sous certaines conditions.

L'Impôt sur le revenu est établi par foyer fiscal. Celui-ci comprend le chef de famille, son conjoint éventuel, ses enfants ou autres personnes à charge. Des impositions séparées sont toutefois possibles dans plusieurs cas : pour un conjoint séparé de biens et ne vivant pas avec l'autre conjoint (sous certaines conditions) ; pour un enfant à charge qui tire un revenu de son propre travail etc.

L'impôt sur le revenu est annuel, exigible sur les revenus de l'année précédente.

Les revenus du foyer fiscal doivent faire l'objet d'une déclaration des revenus chaque année dans un délai fixé par l'administration fiscale. A compter de 2016, la déclaration et ses annexes sont à souscrire par voie électronique si les revenus sont supérieurs à un certain montant, par les contribuables dont la résidence principale est équipée d'un accès à internet. Ceux qui indiquent à l'administration ne pas être en mesure de souscrire cette déclaration par voie électronique, pourront continuer à envoyer un formulaire "papier".

 

Calculer son revenu imposable

La base de l'impôt est constituée par l'ensemble des revenus du contribuable : le revenu imposable est égal à la somme des revenus nets perçus par chacun des membres du foyer fiscal.

Le revenu net imposable est obtenu en déduisant du revenu brut imposable les charges et abattements déductibles, les déficits professionnels, une partie des déficits fonciers et les déficits des années antérieures encore reportables.

Calcul de l'impôt

Le revenu net imposable est soumis au barème progressif de l'Impôt sur le revenu, en fonction du nombre de parts de quotient familial du foyer fiscal.

Toutefois, certains revenus comme les plus-values des cession de valeurs mobilières en cas de clôture de PEA avant 5 ans sont soumis à un impôt forfaitaire, ajouté à l'impôt résultant du barème progressif afin de calculer la charge fiscale totale.

Paiement de l'impôt

L'Impôt sur le revenu est payé traditionnellement par tiers provisionnels ou par mensualités. Le seuil au-delà duquel le mode de règlement dématérialisé - paiement en ligne, prélèvement mensuel ou à l'échéance - est obligatoire est abaissé progressivement ( 2 000 euros en 2017, 1 000 euros en 2018 puis 300 euros en 2019).

Le paiement dématérialisé c'est :
- le paiement direct en ligne (sur impots.gouv.fr ou sur l’application mobile Impots.gouv) ;
- le paiement par prélèvement mensuel ;
- le paiement par prélèvement à échéance.

Les usagers concernés par cette obligation ne devront plus utiliser de chèque ou de TIP pour régler leur impôt.

Contrôle de l'impôt

L'administration fiscale peut corriger et redresser les impositions des contribuables dans la limite d'un délai de reprise. En matière d'impôt sur le revenu, le délai de reprise expire à la fin de la 3e année suivant celle au titre de laquelle l'imposition est due.