• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Gérer son portefeuille : définir le risque

Bien comprendre la notion de risque fait partie des règles fondamentales à garder à l’esprit lorsqu’on investit en bourse.

Bourse : définir le risque

En théorie, la gestion de portefeuille c’est l’art de bien diversifier ses choix d’investissement avec comme objectif le rendement et comme contrainte la tolérance au risque.

C’est à partir de ces grands principes que travaillent normalement la plupart des gérants. Les plus connus et les plus respectés d’entre eux ont toutefois un petit plus : outre la maîtrise des techniques financières de base, ils s’appuient sur des principes ou des règles de comportement qui leur permettent d’intervenir quelles que soient les conditions de marché tout en protégeant le capital de leur client et en leur assurant une performance raisonnable sur la durée.

C’est à ces aspects de la gestion de portefeuille que nous allons nous intéresser ici, en commençant par explorer une notion importante, celle du risque.

Bourse : qu'est ce que le risque ?

Il n’est pas possible de connaître à l’avance le résultat d’un investissement. Le risque, c’est donc l’incertitude. La théorie financière moderne a cherché à mesurer ce risque. Elle l’a assimilé à la volatilité (d’un cours de Bourse), laquelle se mesure mathématiquement par l’écart-type.

Mais la volatilité permet-elle vraiment de mesurer le risque ? Un titre dont le cours de Bourse chute brusquement devient plus volatil mais aussi moins cher. Si vous avez une idée raisonnable de sa valeur intrinsèque (selon Benjamin Graham, il s’agit de la valeur actuelle des résultats futurs d’une entreprise), valeur calculée de manière systématique par des analystes financiers , il est alors possible d’acheter un tel titre avec une décote sur sa valeur intrinsèque. Ce que la théorie financière moderne considère comme risqué peut donc constituer une opportunité d’investissement

Et les opportunités les plus nombreuses apparaissent généralement lorsque les marchés paniquent et qu’ils deviennent particulièrement volatils.

Le graphique suivant illustre la faillite de Lehman Brothers (septembre 2008) et la chute des marchés qui a suivi, amenant l’univers des valeurs suivies par la recherche-action de Morningstar à des niveaux particulièrement déprimés par rapport à la valeur intrinsèque estimée des sociétés cotées.

gerer-portefeuille-Market_Fair_Value.jpg

Source : Morningstar Analyst Research Center

 

En 2008-2009, peu de gens avaient la volonté d’investir. Pourtant c’était à ce moment-là qu’il était opportun de s’intéresser aux actions.

Même situation en 2011 – année de forte volatilité provoquée par la crise de la dette publique en zone euro. Warren Buffett avait alors dépensé sans compter pour acheter des actions.

Au final qu’est-ce que le risque ? Une définition plus juste du risque est celle d’une perte durable du capital investi. Pour James Montier, coresponsable de l’allocation d’actifs chez GMO, le risque peut être la résultante de plusieurs facteurs :

  • payer trop cher un titre financier ;
  • un risque « fondamental » (lié aux résultats d’une entreprise, à l’évolution de sa position concurrentielle…) ;
  • un risque financier, lié notamment à l’utilisation de l’effet de levier (SRD, warrants, s’endetter pour acquérir un titre).

Investir en ayant conscience du risque de perte de son capital est une chose. Mais cela a des conséquences dans la manière de gérer son portefeuille : comprendre ce qu'on achète, connaître la valeur des actifs acquis et rechercher à investir avec une marge de sûreté sont des règles de base que tout investisseur devrait avoir à l’esprit.

Découvrir aussi

Nos recommandations
Bien comprendre la notion de diversification fait parti des règles fondamentales à garder à l’esprit lorsqu’on investit en bourse.
Respecter la marge de sûreté fait parti des règles fondamentales à garder à l’esprit lorsqu’on investit en bourse.
L’investisseur qui n’a pas le temps ou l’énergie pour se consacrer à la gestion en direct d’un portefeuille de titres peut privilégier l’investissement dans des fonds.
Pour bien investir, certaines qualités sont essentielles. Les possédez-vous ?
En Bourse le prix des actions est déterminé par l’offre et de la demande. Ce cours de l’action déterminé par le marché est-il le « juste » prix ?