• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Inflation : les craintes et la réalité

Selon un baromètre Ifop/Robeco, une majorité de Français perçoit une inflation supérieure à la réalité. Et craint qu'elle n'érode le rendement de leurs placements financiers.

Inflation : les craintes et la réalité

Sur les douze derniers mois, l'inflation est estimée à 11,2 % par les Français...contre un taux réels de 2,2 %. C'est ce qui ressort d'un baromètre IFOP pour Robeco Gestions (réalisé à la mi-septembre auprès de 950 personnes). Dans le détail, " la surestimation est patente s'agissant des produits alimentaires ", notent les auteurs de l'étude, " puisque le taux d'augmentation estimé s'établit à 11,4 % alors qu'il n'a été en réalité que de + 3 % ". En revanche, le ressenti des personnes interrogées sur l'augmentation du prix de l'essence est plutôt en ligne avec la réalité (15,1 % estimé, contre 13,8 % selon l'INSEE). Pour ce qui est de l'immobilier 84 % des Français estiment que les prix ont monté, de l'ordre de +13,1 %. Le " prix des loisirs " se serait lui aussi renchéri sur un an (pour 67 % des répondants) de 13,8 % en moyenne.

Adapter ses dépenses

Dans ce contexte, " 89 % des personnes interrogées estiment que l'inflation a un impact sur leur pouvoir d'achat ". Conséquence directe, 63 % d'entre elles ont l'intention " de modifier leurs comportements du fait de l'inflation ". Plus largement, 72 % des répondants " envisagent de dépenser moins dans les mois à venir ", avec une différence notable : pour les auteurs de l'étude, cette règle de conduite a été adoptée par les " catégories socioprofessionnelles supérieures ", alors qu'elle concernait auparavant " principalement les catégories modestes ". Face à ce sentiment d'érosion du pouvoir d'achat, 39 % des personnes déclarent avoir l'intention d'épargner...moins, et " seulement 22 % davantage ".

Quelle conséquence sur le patrimoine ?

Quel pourrait être l'impact de cette inflation sur les placements des Français ? " Ils demeurent majoritairement inquiets " de son effet sur leurs placements (à 53 %) et en attendent des rendements limités. Ainsi, 71 % des détenteurs de produits financiers interrogés estiment que " leurs placements n'atteindront pas leurs objectifs de rendement dans les mois à venir ".

Edouard LEDERER