• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Voitures de collection : encore de bonnes affaires

Le marché des voitures de collection a vu ses prix grimper fortement chaque année entre 2007 et 2010. Il reste actif et toujours en progression.

Voitures de collection : encore de bonnes affaires

Se faire plaisir sans hypothéquer ses chances de faire une bonne affaire ? La voiture de collection est une solution à cette double équation. Le marché est actif et toujours en progression. Mieux vaut quand même ne pas s'y aventurer sans être accompagné par un bon connaisseur. Quelques clics sur les sites spécialisés et l'on a une (petite) idée de ce que le marché de la voiture de collection propose. Pourtant, même si l'on tombe sur la voiture de ses rêves, il ne faut pas se précipiter. L'idéal est de passer du virtuel à la réalité et d'aller prendre soi-même livraison du véhicule.

Excellent connaisseur du marché, Sylvain Tendil, l'un des fondateurs du site Auto-collection.com, conseille de s'intéresser, par exemple, à l'Alpine A 110. Les exemplaires historiques, ceux qui, aux mains des Français Rédélé, Andruet, Darniche, Nicolas ou du Suédois Andersson, ont remporté de nombreux succès en rallye et sur circuits à la fin des années 1960 et au tout début des années 1970, atteignent des cotes record (jusqu'à 150.000 euros et au-delà). Il est cependant encore intéressant d'acquérir des 1300 S ou des 1600 S en bon état entre 50.000 et 80.000 euros.

" Devenue rare -les amateurs n'hésitent pas à les acheter au Mexique où elles ont été exportées à l'époque -, cette berlinette française voit sa cote monter encore ", selon Sylvain Tendil.

Une Ferrari accessible

Voitures mythiques s'il en est, les Ferrari font depuis longtemps les " riches heures " du marché de la voiture de collection. " Il existe au moins un modèle qui reste accessible : la Modena 360, explique encore Sylvain Tendil. Sa cote, montée jusqu'à 120.000 euros, est sans doute aujourd'hui au plus bas. Les véhicules sont plutôt bien entretenus, ont généralement peu de kilomètres (50.000 à 60.000), sont assez fiables et peuvent par conséquent sortir du garage sans souci. Il ne faut pas accepter de payer un modèle en bon état plus de 60.000 euros et, comme les prix sont à la hausse, on réalise le double objectif : se faire plaisir et espérer une plus-value de 15 à 20 % sur les cinq prochaines années. "

Cette plus-value sera-t-elle taxée à la revente ? Oui, comme toutes les transactions supérieures à 5.000 euros. En effet, les voitures de collection n‘échappent plus aux principales règles fiscales. Ainsi pour ne pas entrer dans le calcul du patrimoine pour l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), elles doivent remplir certaines conditions d'âge et de notoriété sur lesquelles les services fiscaux sont vigilants, vérifiant notamment leur qualification d'objet d'art ou de collection. Il existe aussi, pour les importations, une obligation de déclaration et des frais de douane qui peuvent faire l'objet d'une transaction avec le Trésor. Par ailleurs, de nouvelles dispositions ont été prises et seules les voitures de trente ans et plus peuvent prétendre à un certificat d'immatriculation (une carte grise) portant la mention " collection " facturé au prix d'un cheval fiscal (23 euros à Paris) auquel il faut ajouter 6,50 euros de frais divers. A noter encore que le contrôle technique est obligatoire tous les cinq ans.

MARC HORWITZ