• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CrédutLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Bourse : le dividende

Le dividende correspond à la rémunération versée par une société à ses actionnaires.

Bourse : le dividende

Le dividende représente une fraction du bénéfice réalisé et distribué par une société et détermine le rendement annuel d'une action. Il peut être payé en numéraire ou sur option en actions nouvelles.

 

Définition du dividende

Le dividende est la rémunération perçue par l'actionnaire au titre de sa détention d'une partie du capital de la société sous forme d'actions.

Il représente la part du bénéfice distribué par une entreprise et fait partie des droits pécuniaires de tout actionnaire. (voir les articles consacrés à l'actionnariat).

Les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM)  en actions et les trackers dont le sous jacent est compsé d'actions peuvent aussi verser des dividendes aux porteurs de parts.

Bien que le dividende soit un critère de rentabilité à prendre en compte lorsque l'on souhaite investir en Bourse, il présente généralement un intérêt financier moins important pour l'actionnaire. Ce dernier souhaite plutôt dégager des plus-values de ses placements boursiers, issues de l'achat et de la revente de titres.

 

Calcul du dividende

Versé généralement chaque année, le dividende varie en fonction des bénéfices que l'entreprise dégage. A la différence des intérêts, revenus fixes distribués par les émetteurs, le dividende est un revenu dit " variable ". Il constitue le rendement annuel de l'action.

Les détenteurs d'Actions à dividende prioritaire (ADP) perçoivent un revenu qui prime sur celui des autres actionnaires. Les statuts de certaines sociétés peuvent décider que les actions inscrites au nominatif peuvent donner droit à des dividendes majorés (généralement 10% en sus) à leurs propriétaires en récompense de leur fidélité (détention supérieure en général à deux années)

 

Distribution du dividende

La décision de distribution revient à l'Assemblée générale ordinaire (AGO) de l'entreprise, sur proposition du conseil d'administration. Il n'y a donc pas de règle en la matière.

Le montant du bénéfice de l'exercice n'est jamais totalement distribué car la loi impose la mise en réserve d'une partie du résultat. La société peut décider de ne pas verser de dividendes aux actionnaires pour des raisons financières (investissements, désendettement, etc.). L'AG fixe le jour du détachement du dividende (le paiement peut être cependant versé en plusieurs fois par acompte) ainsi que sa forme. Elle peut en effet proposer le paiement en numéraire ou en actions nouvellement émises.

 

Paiement du dividende

Le dividende est payable dans un délai maximal de 9 mois après la clôture de l'exercice comptable d'une société.

  • Le paiement en numéraire

Le jour du paiement du dividende, le compte courant de l'actionnaire est crédité. Cela implique que les titres concernés soient enregistrés, la veille du détachement du dividende, sur le compte-titres ordinaire de l'actionnaire.
Dans le cas où les titres ont été acquis au travers du Service de règlement différé (SRD), le dividende se transforme en simple indemnité. Il perd alors ses prérogatives fiscales.

  • Le paiement en actions

Une société peut proposer, en option, le paiement du dividende en actions. L'actionnaire apportera alors la totalité des dividendes à laquelle il peut prétendre (un complément en espèce est souvent nécessaire) pour souscrire à des actions nouvelles.
Comme dans le cadre d'une augmentation de capital , le prix d'émission des actions à souscrire est généralement inférieur à celui coté en Bourse et apparaît de ce fait attrayant pour le souscripteur.

 

Fiscalité du dividende

  • Cadre général

Au sein d'un compte-titres ordinaire, les dividendes sont  soumis à l'impôt sur le revenu au barême progressif. Ils bénéficient alors :
- d'un premier abattement de 40% ;
- de la déduction de certains frais (comme les droits de garde) ;
 

A l'impôt sur le revenu s'ajoutent les prélèvements sociaux prélevés à la source lors de l'encaissement des dividendes, ainsi qu'un prélèvement obligatoire (sauf cas de dispense) de 21% qui tient lieu d'acompte d'impôt sur le revenu.

 

  • Cadres spécifiques

Au sein d'un Plan d'épargne en actions (PEA) ou d'une assurance-vie en unités de compte, les dividendes encaissés sont exonérés d'IR sous certaines conditions.