Investissement Socialement Responsable : les agences de notation extra-financière

Le rapide développement de l'Investissement Socialement Responsable (ISR) a fait naître le besoin d'une analyse extra-financière.

Investissement Socialement Responsable

Le marché de la notation extra-financière s’est fortement développé depuis une quinzaine d’années. Selon le centre de recherche ISR de Novethic, il se concentre aujourd’hui autour de grandes agences qui, afin de répondre aux besoins des investisseurs, ont diversifié leurs gammes de services.

Les agences de notation extra-financière évaluent les politiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) des entreprises, des États, des collectivités et de diverses institutions. Pour les critères qu’elles retiennent (consommation d’énergie, émission de gaz à effet de serre, accidents du travail, par exemple), elles calculent des notes issues de l’analyse de documents publics, dont la rédaction est obligatoire, et de divers renseignements émanant des entreprises elles-mêmes, des « parties prenantes » (comme les fournisseurs ou les syndicats) et des médias.

Les notes sont pondérées, en fonction de leur importance, pour aboutir à des notations globales des émetteurs de titres (actions, obligations, monétaire), cotés ou non cotés. Les notations, qui permettent de comparer entre elles les politiques ESG des émetteurs, sont utilisées par les sociétés de gestion, en plus des critères de performance économique habituels, pour les fonds ISR que celles-ci proposent à leurs clients.

Une multitude d’indicateurs passés au peigne fin

Les principales agences généralises « à portée internationale » sont Vigeo, MSCI ESG Research, GMI Ratings, Eiris, oekom research et Sustainalytics. Il faut aussi citer Trucost, EthiFinance ou Solaron, des structures, de plus petite taille, respectivement spécialisées sur la mesure de l’impact environnemental des entreprises, sur le segment des PME ou sur les sociétés « émergentes ». À noter également que certains fournisseurs de données financières classiques (Thomson Reuters et Bloomberg, notamment) diffusent des informations extra-financières « brutes » destinées aux investisseurs.

Leader européen de l’évaluation de la responsabilité sociale des organisations, Vigeo a été fondée en 2002, dans le giron de l’Arese (Agence de rating environnemental et social des entreprises), pionnière de l’analyse ISR en France. La société s’intéresse à l’environnement, aux droits humains, aux ressources humaines, à l’engagement sociétal, au comportement sur les marchés et à la gouvernance d’entreprise. Elle emploie cent vingt personnes.

Comme il n’y a pas de référentiel standard de notation extra-financière, chaque agence applique une méthodologie propre, prenant parfois en compte jusqu’à deux cents indicateurs, tout en respectant généralement un même socle de normes internationales. « Le cadre des principes du Pacte mondial des Nations Unies, observe le centre de recherche ISR de Novethic, est fréquemment utilisé comme corpus d’analyse normative, les dix principes ayant en sous-jacents les grandes normes recouvrant les principaux enjeux ESG. »

Enfin, la plupart des agences de notation extra-financière, avec le concours de fournisseurs d’indices, construisent des références ISR à partir des émetteurs qu’elles ont sélectionnés. Ces benchmarks permettent de comparer les performances des fonds ISR et d’en juger la qualité.