A lire dans la même thématique

Dons de sommes d’argent à Noël : que faut-il savoir sur les présents d’usage ?

Effectuer un don d’usage au profit d’un proche, nécessite de s’entourer de certaines précautions.

Elles sont silencieuses, presque invisibles et terriblement furtives. Cinq euros d’un côté, dix euros de l’autre… 

22 mars 2017

Elles ? Ces petites dépenses quotidiennes qui une fois comptabilisées, font la différence entre une fin de mois équilibrée et un découvert, avec de la chance, autorisé.

Faire ses comptes

Oublié, le carnet de comptes quotidien de nos ancêtres… Faire ses comptes est passé de mode et la gestion se contente, le plus souvent, d’un point mensuel approximatif. Une méthode qui peut fonctionner, mais demeure bien moins précise que les listes manuscrites de grand-mère !

La multiplication des moyens de paiements simples et rapides, de la carte bancaire au paiement par smartphone, rend même certains achats si spontanés qu’on en oublie de les comptabiliser. Résultat ? Des sommes si infimes qu’elles en paraissent dérisoires, jusqu’à les additionner une bonne fois pour toutes à l’heure du café.

Repérer les coupables

Les armes de lutte active sont, pourtant, des plus accessibles. Un relevé de compte, un surligneur et une calculette, le tour est joué : ne reste qu’à lister puis additionner toutes ces petites dépenses hors-budget. Quant aux coupables ? Tout dépend de votre vie et de vos vices ! Un verre après le travail, un achat en ligne, un en-cas dans la journée, un abonnement qui traîne…

Pas question de supprimer tous les loisirs, plutôt d’identifier le superflu trop superflu. Le verre fut-il apprécié et son prix justifié ? L’achat en ligne était-il vital, utile ou totalement dispensable ? L’en-cas n’aurait-il pas terminé dans le tiroir du bureau non entamé ?

Limiter le gaspillage

Identifier les poids morts d’un budget demande peu de temps, peu d’efforts, mais une infime dose de discipline. Autrement dit ? Entamez un tête-à-tête romantique avec vos comptes, accompagnez d’un carré de chocolat pour faire passer et additionnez.

Une fois identifié, supprimez le superflu vraiment superflu, réduisez le superflu utile mais non vital. Si vous toussez devant le prix du café, changez de bar, si vous avez déjà acheté un tee-shirt, attendez le mois suivant pour en racheter un… et résiliez, définitivement, les abonnements inutiles.

Tenir la durée

Réduire le gaspillage et les petites dépenses quotidiennes n’a rien de bien compliqué. Une fois les coupables identifiés et les mauvaises habitudes corrigées, la différence sur les comptes en fin de mois suffit, en principe, à motiver ! Le secret ? Un point mensuel pour parer aux rechutes, voire hebdomadaire avec chocolat en option.

Crédit photo : pixelfit