A lire dans la même thématique

Réforme 2019 des retraites : les premiers axes d’orientation

Les premiers arbitrages sur la réforme des retraites ont été présentés en octobre aux partenaires sociaux. Le projet de loi devrait être présenté mi 2019.

Tout savoir de l’impact sur votre fiche de paie d’octobre de la deuxième vague de baisse des cotisations salariales.

Après la baisse intervenue en janvier dernier, la baisse des cotisations salariales continue en octobre. Les salariés du privé pourront constater ce mois-ci l’impact global mensuel de la suppression de certaines charges salariales. Quelle hausse de votre rémunération nette en fin de mois ?

Une réforme en deux étapes

Pour rappel, la baisse des cotisations salariales était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Elle est destinée à donner du pouvoir d’achat aux salariés, via une baisse de 3,15 points de certaines cotisations sociales salariales.

Sa mise en œuvre en 2018 a finalement eu lieu en deux étapes, la première en janvier dernier, alors que la seconde intervient au 1er octobre 2018.

Pour rappel, le gain de 3,15 points de pouvoir d’achat est réduit de 1,7 point du fait de la hausse de de la CSG. Concrètement, au 1er janvier 2018, une première baisse de 2,2 points de cotisations salariales (suppression de la cotisation d’assurance maladie de 0,75 point et de 1,45 point de cotisation d’assurance chômage) est intervenue. Mais suite à cette hausse de la CSG, elle n’a donné lieu qu’à une progression du salaire net de 0,5 %. En octobre, la baisse de 0,95 % des cotisations aura bien un impact total.

L’impact global en année pleine sera donc visible en 2019.

Quelle augmentation du salaire net en octobre 2018 ?

Au 1er octobre, les cotisations chômage salariales vont être totalement supprimées et par rapport au salaire de septembre, le gain est d’un montant équivalent à 0,95 % de la rémunération brute.

A réception de leur fiche de paye, fin octobre, les salariés vont pouvoir immédiatement constater l’impact mensuel en euros par rapport à septembre : un salarié payé au Smic verra son salaire net mensuel augmenter de 15 euros par rapport au mois précédent, un salarié rémunéré à 2 000 euros bénéficiera de 19 euros supplémentaires et un cadre qui gagne 4 000 euros brut de 36 euros de salaire net en plus.

Mais il est plus intéressant de constater l’impact global -cumul des deux étapes de baisses- en comparant avec la fiche de paie de décembre 2017.

Baisse des cotisations : quel gain en 2019 ?

Si vous intégrez la hausse plus faible -de 0,50 %- de salaire net dont vous avez déjà bénéficié en janvier, le gain est à partir du salaire d’octobre 2018 de 1,45 % par rapport à votre fiche de paie de décembre 2017.

Ainsi sur la base d'une rémunération brute, l'allégement des cotisations salariales représentera en année pleine (2019) un gain de 260 euros par an environ pour une personne touchant le Smic.

Ce montant s’élèvera à un peu plus de 600 euros annuels pour un salarié touchent 3 500 euros bruts.

Crédit photo : istock