A lire dans la même thématique

Retraits sur un PEA : que faut-il savoir ?

Les conséquences fiscales d’un retrait sur un PEA sont très variables selon l’ancienneté de votre plan. Comment l’optimiser ?

Dès la fin octobre, les salariés vont bénéficier d’un gain de pouvoir d’achat. Comme vont-ils décider de l’utiliser ?

Après une 1ère étape de baisse de cotisations salariales au 1er janvier 2018, les salariés vont voir leur salaire net augmenter à la fin du mois d’octobre grâce à la suppression de la cotisation chômage. Ils auront le choix pour utiliser ce gain de pouvoir d’achat : le consommer, diminuer le coût total de leur crédit immobilier ou encore épargner.

Octobre 2018 : quel gain de pouvoir d’achat ?

Les salariés du privé se rendront compte sur leur fiche de paie d’octobre 2018 de l’impact de la seconde vague de baisse de cotisations salariales voulue par le Gouvernement pour donner du pouvoir d’achat aux actifs salariés. Après une baisse de 0,50 % en janvier, la baisse continue avec la suppression intégrale des cotisations chômage des salariés du privé. Par rapport à septembre le gain sur le salaire net est équivalent à 0,95 % du salaire brut.

A partir de 2019, sur une année pleine avec le cumul des deux étapes de baisses de cotisations, le gain va se chiffrer à plusieurs centaines d’euros. Pour une personne au Smic, (1 498,5 € brut/mois sur la base de 35h hebdomadaires), le montant de l'allégement des cotisations salariales représentera ainsi un gain d’environ 260 euros annuels. Ce montant s’élèvera à un peu plus de 600 euros annuels pour un salarié touchent 3 500 euros bruts.

Emprunteurs : pensez à diminuer le coût du crédit 

L’objectif du Gouvernement est de donner du pouvoir d’achat aux salariés avec l’espoir que ces montants seront réinjectés dans l’économie. S’il veut plus particulièrement inciter les ménages à consommer davantage, certains auront peut-être d’autres idées et préfèreront en faire bénéficier leur épargne.

Les salariés qui ont souscrit un crédit immobilier pour l’achat de leur résidence principale pourraient décider de le rembourser plus rapidement, en demandant une modulation de leur prêt selon les conditions de leur contrat. En pratique, ils pourraient profiter de cet argent pour augmenter le montant de leurs mensualités et diminuer ainsi la durée de l’emprunt et son coût total.

Ensuite pour ceux qui envisagent une acquisition immobilière, cette hausse de leur salaire net, plus sensible encore s’ils sont en couple, leur apportera une meilleure capacité d’emprunt et à partir de là une marge de manœuvre supérieure pour négocier avec leur banquier.

Epargne programmée : augmentez le montant de vos prélèvements

Vous êtes déjà adepte des versements programmés ? Ce gain de peut-être l’occasion d’augmenter leurs montants, mensuels ou trimestriels selon le rythme adopté.

Si cela n’est pas encore le cas, c’est peut-être l’occasion d’y voir une opportunité de mettre en place de tels prélèvements pour débuter la constitution d’une épargne progressive et surtout en douceur pour votre budget. Cette stratégie est simple à mettre en place. Si elle s’adapte tout particulièrement à l’assurance-vie mais elle peut concerner des produits financiers très différents, de type Livret A ou Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS).

Crédit photo : Mapodile