A lire dans la même thématique

Prêts étudiants : que savoir avant d’y recourir

Des études longues et coûteuses impliquent souvent pour l’étudiant le recours à un prêt. Comment avoir un prêt étudiant ?

L’innovation bancaire bat son plein et les Français sont de plus en plus nombreux à se laisser tenter par une nouvelle banque. Comment choisir entre néobanque et banque en ligne ?

26 mai 2020

La Rédaction

Banques en ligne et néobanques ne sont pas nécessairement des opposées. En réalité, ces deux types d’offres sont complémentaires.

Les banques en ligne de plus en plus populaires

Si les banques traditionnelles continuent de dominer le paysage, un Français sur dix est déjà client d’une banque en ligne selon une étude Colombus Consulting/OpinionWay.1 4% des Français ont même choisir de faire de leur banque en ligne leur banque principale, en y domiciliant leurs principaux revenus.

Néobanques, banque en ligne : pour qui et pour quels besoins ?

Parallèlement, de nouveaux acteurs bancaires font leur apparition (banques mobiles, néobanques). Selon une étude KPMG2, ces banques d’un nouveau genre séduisent plus particulièrement les millennials (18-30 ans), même s’ils ne sont pas les seuls : "Il est vrai que les néobanques séduisent plus particulièrement les hommes, citadins, franciliens, jeunes et CSP+."

Les banques en ligne, elles, visent tous les publics grâce à une offre très large. En complément du compte bancaire (individuel ou joint) équipé de ses moyens de paiement (carte bancaire, chéquier…), les banques en ligne sont capables de proposer une large palette de services allant de l’épargne (livrets bancaires, assurance-vie…) au crédit immobilier, en passant par la Bourse.

Les banques en ligne se distinguent également par leur service client, à l’expertise très large et accessible via de nombreux canaux (tchat, email, téléphone). Nombreuses sont les néobanques qui, a contrario, s’appuient sur un service client basé à l’étranger et/ou joignable uniquement par email ou par messagerie instantanée.

Des acteurs bancaires complémentaires

Banques en ligne et néobanques se rejoignent en revanche sur leur agilité (souscription facilité, outils en ligne personnalisables…), leur réactivité et leur tarification attractive. Ainsi, les trois premières motivations des usagers qui ouvrent un compte dans une néobanque selon KPMG (primes d’ouverture, ouverture rapide, prix attractifs) ne sont pas l’apanage de ces dernières ; on retrouve ces atouts chez les banques en ligne.

In fine, ces deux offres sont complémentaires. Les néobanques s’adressent plutôt à des profils avec des besoins ponctuels et très bien identifiés. Par exemple, partir à l’étranger avec une carte bancaire gratuite et des frais bancaires allégés. Les banques en ligne, elles, permettent à leurs clients d’étoffer progressivement leur consommation de services, tout en bénéficiant d’un accompagnement tout au long de leur parcours bancaire.

Un Français sur trois dispose déjà de plusieurs comptes bancaires selon un sondage Ifop.3 Vous pouvez posséder plusieurs comptes dans plusieurs banques.

A vous de choisir la solution bancaire qui vous convient le mieux, à un instant t et en fonction de vos besoins !

1https://www.banques-en-ligne.fr/actualites/detail.php?idactu=3969/paysage-bancaire-les-banques-de-detail-gardent-la-main-pour-le-moment

2https://home.kpmg/fr/fr/home/media/press-releases/2020/01/etude-panorama-neobanques-clients-france.html

3https://www.anyti.me/fr/fiches/1001/communique-presse-enquete-anytime-ifop

Crédit photo : Getty images