A lire dans la même thématique

Succession sans enfants ni conjoint : qui hérite ?

Lorsqu’aucun conjoint, ni enfant, n’est amené à hériter, la loi prévoit qui sont les héritiers. Mais il est aussi alors possible d’organiser sa succession dans un cadre de très grande liberté.

Taxe d’habitation, cotisations salariales, coups de pouce fiscaux pour vos travaux, quels changements en 2019 ?

Taxe d’habitation, cotisations salariales, coups de pouce fiscaux pour vos travaux… Le projet de loi de finances pour 2019 - en cours de discussion au Parlement - a concocté quelques mesures pour vous rendre du pouvoir d’achat.

Certes, en 2019 il va falloir compter avec la hausse de taxes, à l’instar de celles sur le tabac et les carburants. Il va aussi falloir composer avec une moindre revalorisation des prestations sociales : pensions de retraite de base, allocations familiales, ou encore aides personnalisées au logement (APL) ne seront augmentées que de 0,3 %. Néanmoins, baisses d’impôt et coups de pouce annoncés vont pouvoir alléger votre facture fiscale.

Taxe d’habitation en baisse et exonérations de cotisations sociales

C’est le cas de la taxe d’habitation qui entre dans la deuxième tranche de sa disparition programmée pour 2021. Cet impôt local va diminuer de 65 % pour huit foyers sur 10, dès 2019. Par ailleurs, si vous êtes salariés, vous bénéficierez, à compter du 1er septembre, de la suppression de cotisations sociales des heures supplémentaires. Si vous êtes travailleurs indépendants, à partir du 1er janvier et sous conditions de revenus, vous pourrez profiter du dispositif de l’aide au chômeur créateur ou repreneur d’entreprise (Accre), qui exonère de cotisations de sécurité sociale.

Un logement performant énergétiquement

Pour alléger votre facture en énergie, deux mesures phares restent au budget de 2019. Que vous soyez propriétaires ou locataires, la réalisation de travaux d’amélioration énergétique de votre logement – isolation, équipements de chauffage hautement performants, etc. – ouvre au Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) jusqu’au 31 décembre. D’un taux de 30 % du montant des dépenses, il est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple, avec une majoration de 400 € par personne à charge. Sans condition de ressources, ce coup de pouce fiscal vous impose tout de même d’avoir recours à une entreprise du bâtiment porteuse de la mention "Reconnu garant de l’environnement" (RGE). Un prérequis également incontournable pour accéder à l’écoprêt à taux zéro (éco-PTZ). Ce dernier, prolongé jusqu’en 2021, est aussi dédié au financement de travaux de performance énergétique. Sans oublier qu’à ces améliorations du logement est appliqué un taux de TVA réduit à 5,5 %, maintenu en 2019. Des coups de pouce qu’il ne faudra pas rater si vous voulez bénéficier d’un nouveau confort énergétique, bon pour le portefeuille et pour la planète.

Ces mesures seront applicables en 2019  sous réserve de leur vote définitif par le Parlement qui devrait intervenir mi-décembre

Crédit photo : istock