A lire dans la même thématique

Dons de sommes d’argent à Noël : que faut-il savoir sur les présents d’usage ?

Effectuer un don d’usage au profit d’un proche, nécessite de s’entourer de certaines précautions.

Investir dans l’immobilier ou souscrire un contrat Loi Madelin peut permettre de pallier la baisse de vos revenus lors de votre départ à la retraite.

Les contrats de retraite Loi Madelin

Exclusivement réservés aux travailleurs indépendants, les contrats Madelin sont des plans de retraite dont on ne peut sortir qu’en rente viagère au moment de la retraite. Ils sont plus contraignants que les PERP dans la mesure où les versements préfixés sont obligatoires. Ils peuvent cependant varier dans une fourchette de 1 à 10 fois le minimum de la classe de cotisations choisie. Leur fiscalité est plus avantageuse que celle du PERP, une plus large partie des versements étant en effet déductible du revenu imposable. L’avantage fiscal n’est pas non plus comptabilisé dans le plafond global des niches fiscales de 10 000 euros.

L’immobilier

Restent enfin les placements immobiliers qui, s’ils sont achetés pour être loués, procurent, si tout va bien, un revenu régulier pour la retraite. Avant de se lancer, mieux vaut être déjà propriétaire de sa résidence principale. C’est en effet le premier placement à faire pour sa retraite et le gage d’avoir un toit sur la tête quoiqu’il arrive.

Ensuite, les placements immobiliers peuvent être envisagés, même par ceux qui n’ont pas d’importantes économies à placer, car tous sans exception, même l’achat de part de SCPI, peuvent se faire à crédit. Restera ensuite à déterminer si vous achetez effectivement des parts de SCPI, disponibles à partir de quelques centaines d’euros et qui procurent généralement un revenu trimestriel ou si vous préférez devenir pleinement propriétaire d’un bien qui sera loué ensuite.

Neuf ou ancien, immobilier en direct ou géré comme les résidences de tourisme ou les établissements pour personnes âgées dépendantes par exemple, nouveau dispositif Duflot, etc., tout est possible, mais ne vous laissez jamais aveugler par la carotte fiscale, ne surpayez pas le bien en raison de l’avantage fiscal, vérifiez l’état du marché locatif aux alentours et le dynamisme économique de la ville où vous investissez, contrôlez la qualité de l’exploitant s’il s’agit d’immobilier géré et comme toujours en immobilier, c’est immuable, optez pour un logement bien placé. La rentabilité varie selon de type d’investissement et de logement acquis, de 2,5 % à 5,5 % et le ticket d’entrée démarre, selon les cas, entre 90 000 et 120 000 euros.

5 options de placement pour la retraite
L'assurance-vie Le plan d’épargne en actions (PEA) Le Plan d’épargne retraite populaire (PERP) Les contrats de retraite Loi Madelin & l'immobilier