A lire dans la même thématique

Point marchés Amundi - Octobre 2021

Elections allemandes, inflation, politiques des banques centrales, situation en Chine, quels impactent sur les marchés financiers ? Quelles convictions en matière de politique d’investissement ?

Pour partir à la retraite avec un taux plein, il vous faudra justifier d’un certain nombre de trimestres, déterminé en fonction de votre année de naissance.

02 février 2021

Caroline de Francqueville

Découvrez combien de trimestres sont nécessaires pour partir à la retraite ? Comment calculer les trimestres pour la retraite ?

Si vous êtes salarié du secteur privé, sauf cas particuliers, vous pouvez partir à la retraite à compter de 62 ans, c’est l’âge légal de retraite. L’âge de la retraite est une chose, mais pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein, vous devez avoir acquis un certain nombre de trimestres de retraite. Ce nombre de trimestres varie selon votre année de naissance. Quel est le nombre de trimestres nécessaires à votre âge ? Comment ces trimestres sont-ils calculés ?

A quoi servent les trimestres de retraite ?

Lors du départ en retraite, pour obtenir le taux plein vous devez remplir une condition d'âge et de durée d'assurance retraite qui varie selon votre année de naissance. Comme c’est le cas pour l’âge légal de la retraite, le nombre des trimestres-retraite est donc un paramètre essentiel pour le calcul de vos pensions. Les trimestres servent en effet à calculer le nombre d’annuités, c’est-à-dire la durée d’assurance qui va déterminer votre capacité ou non à bénéficier du taux plein.

Cette durée d'assurance est déterminée en prenant en compte tous les régimes de retraite obligatoires auxquels vous avez cotisé : régime général salarié, fonction publique, indépendant, libéral, régime agricole, etc. Dans le régime général de la Sécurité sociale, ce taux plein est fixé à un maximum de 50 % de votre salaire annuel moyen et permet d’éviter de subir une décote.

A noter : le salaire annuel moyen est la moyenne de vos 25 meilleurs salaires bruts annuels, retenus dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale (41 136 € en 2021).

Quel est le nombre de trimestres pour partir à la retraite ? 

Si vous avez au moins 62 ans, vous pouvez bénéficier d’une retraite au « taux maximum », sous réserve de justifier du nombre de trimestres défini selon votre année de naissance. Sachez qu’il est bien sûr possible de poursuivre son activité au-delà de cet âge légal et du nombre de trimestres requis. Dans ce cas une surcote est alors appliquée au montant de la pension de retraite.

Vérifiez dans le tableau ci-dessous le nombre nécessaire de trimestres pour votre année de naissance. Selon votre année de naissance, combien faut-il de trimestres pour partir à la retraite au taux plein ? Par exemple, combien de trimestres pour la retraite si je suis né en 1969 ? A 62 ans si je comptabilise 170 trimestres, je peux obtenir le taux plein. Combien de trimestres pour la retraite pour quelqu’un né en 1963, pour quelqu’un né en 1960 ?

Année de naissance

Nombre de trimestres pour le taux plein

Né en 1973 et après (1974,75,76 etc..)

172 trimestres

Né en 1970, 1971, 1972

171 trimestre

Né en 1967,1968, 1969

170 trimestres

Né en 1964, 1965, 1966

169 trimestres

Né en 1961,1962, 1963

168 trimestres

Né en 1958,1959, 1960

167 trimestres

Né en 1955, 1956, 1957

166 trimestres

Ceux qui n’ont pas rempli la condition liée au nombre de trimestres prévu pour le taux plein voient l’âge de leur retraite différé, jusqu’à obtention de la durée de trimestres requis. Bien entendu, un assuré qui désire partir dès 62 ans alors qu’il ne dispose pas du nombre de trimestres correspondants peut le faire, mais le montant de sa retraite fera l’objet d’une décote calculée en fonction du nombre de trimestres manquants.

Ceux qui décident de partir avant l’âge requis (et/ou s’ils n’ont pas acquis les trimestres requis) verront leur retraite minorée par une décote.

A noter : certains assurés ont droit à une retraite à taux plein dès l'âge légal de départ à la retraite même s'ils ne réunissent pas la durée d'assurance exigée (titulaires de pensions d’invalidité, certains assurés handicapés...).

Qu'est-ce que la retraite à taux plein automatique ?

Les assurés qui ont atteint ou dépassé l’âge légal de la retraite mais n’ont pas le nombre de trimestres requis pourront bénéficier du dispositif de "l’âge automatique de la retraite à taux plein", fixé à 67 ans. Si néanmoins ils décident de partir avant cet âge, sans avoir acquis les trimestres requis, le montant de leur retraite sera alors minorée par une décote.

Le fait d’avoir droit à une retraite à taux plein ne signifie pas toujours retraite « pleine ». Ainsi un assuré qui bénéficie à 67 ans de ce dispositif ne perçoit une retraite pleine que s'il justifie de la durée d'assurance requise selon son année de naissance. Sinon, il percevra une retraite incomplète qui tiendra compte dans son calcul des trimestres manquants.

Comment valider un trimestre de retraite ?

Comment un salarié du privé valide-t-il un trimestre à l'assurance retraite ? La validation des trimestres ne dépend pas de la durée réelle de l'activité mais du montant des cotisations versées, et donc des revenus perçus sur une période donnée et non du nombre d'heures travaillées.

En pratique, un trimestre retraite s’acquiert dès lors qu’on a été payé 150 fois le montant du Smic horaire brut. Combien faut-il gagner pour valider un trimestre en 2021 ? En 2021, si vous avez perçu un salaire brut au cours de l’année de 1537,50 euros, vous validez un trimestre. Le montant qui évolue chaque année en fonction de la revalorisation du Smic est donc de 6 150 € pour valider 4 trimestres. Attention, les cotisations prises en compte le sont dans la limite du plafond mensuel de la Sécurité sociale (3.428 euros mensuels en 2021).

Comment calculer les trimestres pour la retraite : trimestre cotisé, validé ou assimilé, quelles différences ?

Comment sont comptabilisés les trimestres dans la retraite ? Connaissez-vous les différences entre trimestres cotisés, trimestres validés et trimestres assimilés et leur impact dans le calcul de votre pension de retraite ? Pour obtenir le nombre de trimestres validés, on additionne :

  • les trimestres cotisés qui donnent lieu à versement de cotisations calculées sur les revenus d'activité ;
  • les trimestres assimilés. Ils sont validés même s’ils n’ont pas donné lieu à cotisation. A titre d’exemple citons les cas de la maternité, du service militaire.

On parle aussi de trimestres dits de majoration, comme ceux pour un congé parental ou un enfant handicapé.

Bon à savoir : vérifiez bien votre relevé de carrière pour éviter de passer à côté de la comptabilisation de certains trimestres (au titre d’évènements comme la naissance ou le chômage…) susceptibles d’ouvrir des droits à la retraite. Il convient de bien les vérifier.

Quelle que soit votre situation, vous comprenez qu’il est important avant de prendre sa retraite de valider sa situation auprès des organismes que cela soit pour la retraite de base comme vu ci-dessus ou la retraite complémentaire qui répond à certaines règles spécifiques.

Crédit photo : Getty Images