A lire dans la même thématique

Assurance-vie : pourquoi choisir la gestion pilotée ?

Savez-vous que même avec un montant de départ relativement faible, vous pouvez bénéficier de l’expertise de gérants professionnels pour la gestion de votre contrat d’assurance-vie ?

Près d’un Français sur deux déclare connaître des fins de mois difficiles et plus d’un tiers annonce avoir été à découvert à plusieurs reprises sur l’année écoulée.

Près d’un Français sur deux déclare connaître des fins de mois difficiles et plus d’un tiers annonce avoir été à découvert à plusieurs reprises sur l’année écoulée. Mais ils sont moins nombreux à dépasser leur plafond de découvert et grâce aux banques en ligne, ils disposent de plus de flexibilité et de frais moins élevés.

Le dernier Baromètre des territoires 2019(1) fait état d’une tension sur le pouvoir d’achat de près de la moitié des Français. Elle se traduit par des difficultés répétées à subvenir à l’essentiel, à des renoncements ou à des arbitrages. Dans ce contexte, la préoccupation majeure est ainsi le bouclage des fins de mois : 37 % d’entre eux ont été à découvert à plusieurs reprises sur les douze derniers mois, le 18 du mois en moyenne. Ainsi, selon Panorabanques(2), quel que soit leur revenu ou leur risque de découvert, ils sont 66 % à souhaiter disposer d’une autorisation de découvert. Parmi eux, 39 % ne sont jamais en dépassement, mais souhaitent cette autorisation par précaution afin de bénéficier d’une facilité de trésorerie.

Moins de dépassement de découvert depuis quatre ans

Des précautions qui amènent les Français à une plus grande prudence dans la gestion de leurs comptes. Si 60 % d’entre eux ont dépassé leur découvert autorisé au moins une fois dans l’année, ils sont 24 % à aller au-delà chaque mois. Une proportion cependant en recul car en 2014, ils étaient 65 % à franchir le plafond une fois dans l’année, dont 28 % tous les mois. En outre, toutes les catégories de revenus sont concernées : 27 % des Français qui gagnent moins de 1 500 € par mois sont en dépassement chaque mois, comme 19 % de ceux qui gagnent plus de 3 000 €. La moitié des plus fortunés franchissent leur plafond de découvert au moins une fois par an.

Des agios moins élevés pour les banques en ligne

Des situations qui ont un coût. Si la moitié des établissements bancaires propose le découvert bancaire gratuitement, ce service se monnaye en moyenne 7 € par an pour les frais de mise en place ou de dossier, hors agios, bien sûr. Les taux des agios applicables au découvert autorisé pouvant atteindre 16 %. Mais, il est possible de les alléger, comme chez BforBank par exemple où ils sont de 7 % seulement, ce qui place cette banque en ligne parmi les moins chères. En outre, dans les banques de réseau, les frais liés au dépassement de découvert s’établissent à environ 60 € par an, la majorité s’étant alignée sur le plafond légal de 8 € par commission d’intervention. Or, cette dernière chez BforBank est gratuite, avec la possibilité de modifier son autorisation de découvert à tout moment via son espace web et sans aucun coût supplémentaire.

(1) Baromètre des territoires, par Elabe et l'Institut Montaigne, février 2019
(2) Enquête Panorabanques.com, juillet 2018

Crédit photo : Sam Edwards