A lire dans la même thématique

Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 : ce qui va changer pour vous

Le PLFSS pour 2020 : décryptage des principales mesures annoncées pour les particuliers

2015 marque une hausse notable du nombre de crédit à la consommation en France.

14 décembre 2015

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le redressement du marché du crédit à la consommation en France se confirme en 2015, avec, sur les dix premiers mois de l’année, une progression, en rythme annuel, de 5,3%*. C’est la meilleure performance en termes de croissance depuis 2006.

Le marché actuel

Fin octobre 2015, la production de crédits à la consommation par les établissements spécialisés représentait 30,1 milliards d’euros. La stabilisation de 2014, avec une hausse de 1,1% de la production, avait déjà mis fin à trois années de recul. Néanmoins, le marché demeure très dégradé : à fin octobre, la production était encore inférieure de près de 20% au point haut atteint en septembre 2008. Le marché du crédit à la consommation conserve donc une marge de progression non négligeable pour l’avenir.

Une reprise tirée par la LOA

Encore timide en début d’année, la tendance à la reprise du marché s’est nettement amorcée en mars, avec un bond de 8,2% de la production. Elle s’est ensuite accélérée de trimestre en trimestre. Après une hausse de 1,9% au premier trimestre, puis de 6,3% au deuxième, la production de crédits à la consommation a cru de 7,1% au troisième trimestre. Cette reprise est tirée par la bonne orientation des financements de voitures neuves, en hausse de 18,7% à fin octobre, et plus particulièrement par la très forte croissance des Locations avec Option d’Achat (LOA). La LOA de voitures bondit ainsi de 42,9% sur les dix premiers mois de l’année. En revanche, le financement de voitures neuves par crédit affecté recule de 3,2% sur la même période. La LOA représente désormais 57% du financement de voitures neuves (48% fin 2014) et 10,5% de la production de crédits à la consommation (8% fin 2014).

Le prêt personnel, premier mode de financement

L’ensemble des crédits affectés progresse toutefois de 2,7% à fin octobre, soutenu notamment par le financement de voitures d’occasion (+7,8%) et celui de deux roues et véhicules de loisirs (+6,9%). Les crédits affectés aux biens d’équipement du foyer progressent de 2,5%. Fin octobre, le crédit affecté représente ainsi 26% des crédits à la consommation, stable par rapport fin 2014. Le prêt personnel confirme sa première place acquise l’an dernier. Avec une croissance de 6,1% à fin octobre, il représente 35% de la production de crédits à la consommation. Il supplante ainsi le crédit renouvelable, qui ne représente plus que 27% de la production fin octobre, contre 31% fin 2014.

Le crédit renouvelable de moins en moins sollicité

Le crédit renouvelable représentait même environ 40% des modes de financement mi-2009. Depuis l’automne 2008, chaque trimestre a été marqué par un recul de sa production. En octobre, elle a encore reculé de 4,7%, soit un repli de 3,9% sur les dix premiers mois de l’année. Les ménages français modifient donc leur pratique en sollicitant moins le crédit renouvelable, il est vrai de plus en plus contraint par une succession de dispositions législatives (lois Lagarde de 2010 et Hamon de 2014), et davantage la Location avec Option d’Achat (LOA) pour financer une voiture neuve. Le recours au crédit à la consommation reste néanmoins un élément décisif de réalisation de projets améliorant le cadre de vie. En France, une voiture sur deux et un équipement électronique grand public sur quatre sont toujours achetés à crédit.

* source : statistiques mensuelles de l’Association Française des Sociétés Financières (AFSF). Toutes les données sont exprimées en rythme annuel.

 

Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par BforBank : renseignez-vous sur leur disponibilité. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par le Prêteur. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.