A lire dans la même thématique

Carte Visa Premier VS Visa Infinite : le point sur vos garanties

Voyageurs réguliers ou globe-trotters, soucieux de garanties et de sécurité, vers quelles cartes se tourner pour vos besoins partout dans le monde ?

Tout salarié peut décider de cumuler sa situation de retraité avec la reprise d’un emploi. Mais les conditions varient selon les situations.

Rien n'interdit à un retraité du régime général de travailler. Le dispositif de cumul emploi-retraite lui permet de continuer ou reprendre un travail et de cumuler ainsi sa pension de retraite et des revenus professionnels. Mais selon les situations, le cumul pourra être total ou partiel. Que savoir d’un dispositif qui permet d’améliorer le niveau de vie des retraités ?

Cumul intégral

Si les salariés peuvent bénéficier d’un cumul intégral de leur pension de retraite avec les revenus d’une nouvelle activité professionnelle, plusieurs conditions doivent alors être remplies.

Dès lors qu'il a liquidé l'ensemble de ses pensions auprès de tous les régimes de retraite obligatoires de base et complémentaire, reprendre une activité immédiatement est possible pour un retraité :

Une reprise d’activité, y compris chez son dernier employeur, est donc alors possible immédiatement avec un nouveau contrat de travail, pour un cumul intégral.

Cumul avec limites de la pension avec une activité professionnelle

L’assuré, qui a liquidé sa retraite à taux minoré, pourra aussi reprendre une activité immédiate chez un autre employeur, ou s’il s’agit de son dernier employeur, six mois après l'entrée en jouissance de sa pension, mais sous conditions de plafond du cumul.

Le cumul des revenus de son activité et des pensions servies par les régimes de base et complémentaires obligatoires ne doit pas dépasser :

  • soit le salaire moyen des trois derniers mois civils d’activité ;
  • ou si cela lui est plus favorable, 160 % du Smic mensuel en vigueur au 1er janvier de l’année (2 433,95 € par mois en 2019).

Que se passe t’il en cas de cumul mensuel dépassé ? Le retraité soumis à un cumul mensuel plafonné s’expose à ce que le montant de sa retraite soit écrêté voire suspendu.

Cumul emploi-retraite : des cotisation vieillesse à fonds perdus

Depuis le 1er janvier 2015, quel que soit le nouveau métier exercé par le retraité, ses cotisations n’engendrent plus de droits à la retraite. En pratique, cela signifie que les cotisations vieillesse prélevées sur le revenu perçu sont versées à fonds perdus.

Cumul emploi retraite : quelles démarches ?

Les retraités qui reprennent une activité salariée pendant leur retraite doivent prévenir auparavant leurs caisses qui leur indiqueront les conséquences de la reprise d’activité sur le versement de leur(s) pensions de retraite. Il faut notamment les informer des coordonnées du nouvel employeur.

Il est préférable, avant de reprendre tout activité, de vous informer au préalable de toutes les modalités pratiques et des conséquences éventuelles pour le niveau de votre pension de retraite.

Crédit photo : istock