A lire dans la même thématique

Dons de sommes d’argent à Noël : que faut-il savoir sur les présents d’usage ?

Effectuer un don d’usage au profit d’un proche, nécessite de s’entourer de certaines précautions.

Le Gouvernement a tranché et suivi la recommandation du gouverneur de la Banque de France : la rémunération du Livret A est abaissé à 0,75% au 1er août 2015.

04 août 2015

La Rédaction

En dehors du Livret A, la rémunération de nombreux autres placements, dont les règles de fonctionnement sont fixées par l’Etat, est impactée par la baisse du taux du Livret A.

Un point sur le nouveau paysage des produits réglementés : quelle est leur rémunération à partir du 1er août ?

Baisse du taux du Livret A : de nombreux livrets impactés

C’est la première fois de son histoire -sa création remonte à 1818-  que le Livret A offre un taux de rémunération sous la barre psychologique des 1%, à 0.75% depuis le 1er août 2015.

Le paysage de l’épargne compte plusieurs autres livrets dont la rémunération est impactée par la baisse du taux du Livret A. En effet en dehors du PEL (Plan Epargne Logement), les autres produits d’épargne réglementée ont en général leur taux de rémunération lié à celui du Livret A. Si les épargnants français sont souvent très familiers avec la plupart de ces produits, il en est différemment pour les modalités d’application de leur taux souvent méconnues.

Cette révision de taux du Livret A est donc l’occasion de passer en revue les différents produits impactés dont la rémunération se trouve impactée par le nouveau taux de 0.75% du Livret A. Quels sont leurs modalités et comment sont-ils rémunérés ?

Livret A, LDD : un taux au plus bas historique

Le taux du Livret de Développement Durable (LDD) suit exactement la baisse de rémunération du Livret A : 0,75% à compte du 1er août 2015. Si le plafond de versements du Livret A est de 22 950 euros, celui du LDD est de 12 000 euros.

Autre différence : contrairement au Livret A, le LDD ne peut pas être ouvert au nom des enfants s'ils sont rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Le régime fiscal des intérêts perçus sur un Livret A ou un LDD sont identiques : nets d'impôts et de prélèvements sociaux.

Livret jeune et LEP : pour les jeunes et les personnes modestes

Les jeunes épargnants doivent se tourner en priorité vers le Livret jeune réservés aux 12-25 ans. Sa rémunération est libre et peut donc varier selon les établissements bancaires mais au minimum égale à celle du livret A, c'est-à-dire 0,75% à compter du 1er août 2015.

Mais afin de s’attirer et de fidéliser une jeune clientèle, les établissements financiers se montrent souvent plus généreux. Avant le 1er août 2015, on trouvait ainsi des livrets dont les taux pouvaient dépasser 2%. Ils devraient rapporter un peu moins après le 1er août 2015.

La plupart des établissements demandent que chaque opération soit au minimum de 10 euros. Le maximum des dépôts est de 1.600 euros (hors intérêts capitalisés). La rémunération est nette d'impôts et de prélèvements sociaux.

Un autre livret spécialisé, le LEP (Livret d’Epargne Populaire) vise les ménages modestes. Il est plus intéressant que le Livret A, puisque son taux de rémunération est celui du Livret A majoré de 0,5 point soit 1.25% depuis le 1er août 2015.

Il est réservé aux ménages dont les revenus -revenu fiscal de référence- ne dépassent pas un certain seuil. Pour une ouverture en 2015, le revenu fiscal de référence 2013 inscrit sur l'avis d'imposition de 2014 doit est inférieur à 29 507 euros pour un couple, soit deux parts de quotient familial.

Net d'impôts et de prélèvements sociaux, son plafond est de 7 700 € (hors intérêts capitalisés).

Pas de changement pour le PEL

Le taux du PEL (Plan Epargne Logement) a été baissé le 1er février dernier, et les modalités ne dépendent pas de la formule de calcul du Livret A. Il reste à privilégier pour une durée supérieure 2 ans.

Le taux de rémunération actuel du PEL est de 2% - depuis le 1er février 2015. Une différence de taille pour l’épargnant : le taux de rémunération est contractuel, c'est-à-dire que le taux en vigueur à l'ouverture du PEL s'appliquera pendant toute la durée du contrat.

A 2% bruts, il est net d’impôts (sauf au-delà de la 12ème année de détention), mais les intérêts sont assujettis aux prélèvements sociaux soit une rémunération de 1,69%, donc très largement supérieure à celle du Livret A ! Mais il est aussi beaucoup moins souple que les livrets classiques : versements obligatoires -au moins 540 euros annuels- selon le rythme choisi et rémunération abaissée à celle du CEL (Compte Epargne Logement), pour toute clôture dans les 2 premières années. Le taux du CEL, est égal  aux deux tiers du taux du Livret A soit 0.50% brut et 0,42% nets depuis le 1er août 2015.

Rappel : son plafond de dépôt est de 61.200 euros et il peut être ouvert un PEL par personne.