A lire dans la même thématique

Réforme 2019 des retraites : les premiers axes d’orientation

Les premiers arbitrages sur la réforme des retraites ont été présentés en octobre aux partenaires sociaux. Le projet de loi devrait être présenté mi 2019.

La simulation pour un cadre dirigeant, marié, souhaitant se retirer à 65 ans.

Situation civile et professionnelle : Couple, mariés, 50 ans, 3 enfants étudiants. Monsieur est cadre dirigeant. Madame ne travaille pas. Objectif : prendre sa retraite à 65 ans, soit dans 15 ans.

1/ Situation patrimoniale

Revenus bruts de Monsieur : 300.000 € par an (234.300 € / an nets de charges) Propriétaire de leur résidence secondaire et de leur résidence secondaire Propriétaire à crédit d'un appartement en Périssol et d'un autre en Robien PEA : 20.000 € Compte-titres : 350.000 € qui génère 14.000 € par an de dividendes + 10.000 € par an de plus-values mobilières suite à des arbitrages. Les produits du compte-titres sont immédiatement réinvestis. Divers liquidités : 50.000 € ISF : 4.000 € par an

2/ Taux de remplacement global de 61 %

Pension de retraite = 11.889 € / mois x 12 mois = 142.668 € (Taux de remplacement = 61%)

3/ Les conseils de Primonial (1)

Acquérir un bien immobilier en nue-propriété. Cela a pour effet : - de jouer l'effet de levier du crédit et de la nue-propriété pour se constituer un patrimoine significatif - de réduire l'effort d'épargne réelle grâce aux économies d'impôts réalisées : économies d'ISF, d'IR et de prélèvements sociaux sur les revenus fonciers actuels - l ‘absence de revenus locatifs pendant la période de financement pour limiter la fiscalité actuelle - la perception de revenus futurs au moment du départ en retraite dans des proportions limitées

Le conseil : acquisition en nue-propriété d'un bien valorisé à 333.333 euros pour 200.000 euros à l'aide d'un crédit in fine sur 15 ans à 5% 200.000 euros. Pas de loyers mais économies d'impôts sur les revenus fonciers et sur l'ISF. L'effort d'épargne est : -10.000 euros d'intérêts par an + 4.000 euros d'ISF économisé par an + 5.450 euros d'IR et prélèvement sociaux économisés par an (10.000 x (41%+13.5%)) = -550 euros / an, soit 46 euros / mois + 140.000 euros à nantir.

Acquérir des biens immobiliers loués meublés. Cela permet : - de jouer l'effet de levier du crédit pour se constituer un patrimoine significatif - de réduire l'effort d'épargne réelle grâce aux économies d'impôts réalisées et aux loyers encaissés : Réduction Scellier, bail commercial avec revalorisation des loyers garantis - des revenus locatifs pendant la période de financement peu ou pas taxés grâce à la fiscalité des BIC (amortissement), -la perception de revenus futurs au moment du départ en retraite avec des loyers revalorisés et une fiscalité attrayante (mécanisme de l'amortissement puis du micro-BIC).

Le conseil : - location meublée Bouvard : 300.000 euros crédit amortissable sur 15 ans à 4.8% - location meublée avec amortissement : 200.000 euros crédit amortissable sur 15 ans à 4,8%.

Les loyers et les réductions d'impôts participent au financement. L'effort d'épargne correspond au loyers (21.180 euros) -charges (2.690 euros) -crédit (46.800 euros) + réduction Bouvard (6.000 euros) = 22.310 euros / an, soit 1.860 euros / mois.

Effectuer des versements sur un contrat d'assurance vie. Ce qui permet : - de bénéficier à terme d'une fiscalité sur les revenus faiblement taxés compte tenu de l'antériorité du contrat - la constitution d'un capital en accédant à des supports très diversifiés avec de faibles pénalités fiscales contrairement à un compte-titres Le conseil : versement de 1.500 euros par mois sur l'assurance vie pendant 15 ans Arbitrer le compte-titres vers le PEA et l'assurance vie, ce qui permet : -d'effacer la fiscalité actuelle sur les plus-values de valeurs mobilières liées aux arbitrages de gestion et la fiscalité sur les distributions de dividendes. - de bénéficier de sources de revenus futurs faiblement taxés (rente défiscalisée pour le PEA et retraits partiels sur assurance vie au taux de 7,5% après abattement).

Le conseil : Arbitrage de 100.000 euros du compte-titres vers le PEA : PEA valorisé à 120.000 euros + arbitrage de 250.000 euros du compte-titres vers l'assurance vie (économies d'impôts annuelles : 3.250 euros (10.000 euros x (19%+13.5%)) + 7.630 euros (14.000 euros x (41%+ 13.5%)) = 10.880 euros / an, soit 907 euros / mois.

Globalement, l'effort d' épargne et de 46 euros (Nue-propriété) + 1.860 euros (LMNP) -907 euros (Economies d'impôts sur revenus financiers) + 1.500 euros (assurance vie) = 2.500 euros / mois soit 13% du salaire actuel.

4/ Revenus à la retraite

Retraite (142.680 euros) + Revenus fonciers (34.560 euros) + Location meublée (23.160 euros) + Revenus financiers (33.600 euros) = 234.000 euros par an, soit 19.500 euros par mois avant impôts, soit un niveau de revenus avant impôts identiques dont 24% des revenus générés bénéficient d'une fiscalité privilégiée. Sans entamer le capital.

Mireille Weinberg

(1) Primonial est une société indépendante de gestion de patrimoine.