A lire dans la même thématique

Dons de sommes d’argent à Noël : que faut-il savoir sur les présents d’usage ?

Effectuer un don d’usage au profit d’un proche, nécessite de s’entourer de certaines précautions.

Si les bons comptes font les bons amis, ils préservent aussi des tensions dans un couple.

28 septembre 2017

La Rédaction

Compte joint pour les dépenses communes, partage des dépenses, règles à mettre en place… Voici les règles à connaître pour gérer son argent à deux en toute sérénité.

Bien sûr, vous pouvez gérer votre argent de votre côté en gardant chacun un compte bancaire séparé et pourvoir votre part aux dépenses communes. C’est souvent la méthode utilisée par les nouveaux couples mais la gestion peut vite se révéler laborieuse (tu me dois la moitié du loyer, on divise le resto ?). À l’opposé, certains couples préfèrent la méthode fusionnelle et choisissent d’unir leurs comptes pour le meilleur et pour le pire : ils ne possèdent qu’un seul et unique compte joint auquel ils versent leurs deux salaires et qu’ils utilisent pour toutes les dépenses, communes et individuelles. L’inconvénient ? Difficile de faire une surprise à l’autre ou de se faire plaisir sans culpabiliser !

1 couple, 2 individus, 3 comptes

La solution la plus répandue (et sans doute la plus « saine ») consiste à garder chacun un compte séparé et à posséder un compte joint pour les dépenses communes, abondé tous les mois par chaque partenaire avec une somme fixée à l’avance. Ce compte joint sert à payer les dépenses du foyer (loyer, internet, assurances, alimentation), mais peut aussi financer les loisirs communs (restaurants, concerts, week-ends, voyages). Pour tout achat extra (vêtement, high-tech, cadeaux, soins), chacun gère avec son compte personnel. 50/50 ou au prorata ? Si vos revenus sont vraiment inégaux, une contribution au prorata sera plus équitable pour celui qui gagne le moins.

Il n’y a pas de solution meilleure qu’une autre, à chaque couple de trouver LA solution qui lui conviendra le mieux. Mais pour éviter les conflits liés aux questions d’argent, il est nécessaire d’en parler avant et, bien sûr, d’avoir confiance en l’autre.

Crédit photo : lechatnoir