A lire dans la même thématique

Quel budget prévoir pour les études supérieures de son enfant ?

Les études supérieures, ça coûte cher ! Logement, nourriture, école, frais de scolarité… Poste par poste, comment estimer au mieux le budget nécessaire pour un étudiant ?

Alors que les moyens de paiement se diversifient, les Français font preuve de pragmatisme et préfèrent utiliser ces innovations lorsqu’ils en ont vraiment besoin.

22 septembre 2022

La Rédaction

Paiement en plusieurs fois sans frais ou avec frais, paiement différé, paiement sans contact par carte bancaire, applications de paiement en ligne, paiement sans contact avec une application en ligne : au cours des dernières années, les moyens de paiement se sont diversifiés tout en rendant l’acte d’achat plus facile. Si les Français voient les facilités de paiement comme une aide pour les périodes difficiles, ils perçoivent des inconvénients à ces modes de paiement d’après une étude Sofinscope de mars 2022.

Bon à savoir

BforBank, en partenariat avec Sofinco, vous propose une offre complète et adaptée à vos besoins. Un crédit vous engage et doit être remboursé.

Nouveaux moyens de paiement : avant tout une aide ponctuelle en cas de coup dur

"Au global, 35% des Français ont eu recours à une facilité de paiement au cours des six derniers mois.", affirment les auteurs de l’étude. Parmi les nouveaux modes de paiement, les consommateurs français privilégient les paiements en plusieurs fois sans frais. Ils sont en effet 26% à y avoir eu recours au cours des six derniers mois, contre 11% pour les autres modalités (paiement en plusieurs fois avec frais, paiement différé ou encore crédit à la consommation). "Ce type de paiement, moins contraignant et moins engageant que d’autres, est perçu comme plus rassurant. 72% des Français déclarent par exemple que le paiement en plusieurs fois leur fait moins peur qu’un crédit à la consommation.", apprend-on dans l’étude.

Le recours aux facilités de paiement reste cantonné aux situations exceptionnelles : "Pour six Français sur dix, elles permettent de mieux gérer les dépenses imprévues (62%), d’acheter des produits de première nécessité que l’on ne pourrait pas payer autrement (58%) et d’acheter des produits de meilleure qualité (56%)."

Nouveaux modes de paiement : une appréhension liée à la maîtrise du budget

Si les Français sont réticents à l’idée de recourir systématiquement aux facilités de paiement, c’est avant tout par crainte que leur budget dérape. 66% des personnes interrogées estiment que les facilités de paiement les poussent à acheter des produits dont elles n’ont pas besoin. Les paiements en plusieurs fois semblent également favoriser les achats aux montants plus importants, alors qu’un Français sur deux serait prêt à payer plus cher un produit ou service s’il avait la possibilité de payer en plusieurs fois (49%).

Par ailleurs, six Français sur dix pensent qu’il est plus difficile de suivre le montant réel de ses dépenses en ayant recours aux facilités de paiement.

Nouveaux moyens de paiement : une réticence liée au risque de surconsommation

Au-delà de l’impact sur leur budget mensuel, les ménages français sont peu enclins à utiliser les facilités de paiement de façon systématique pour des raisons sociétales. "59% des Français considèrent en effet que les nouveaux modes de paiement ont un impact négatif pour l’environnement, en incitant à la surconsommation, tandis qu’ils ne sont que 38% à y voir un impact positif grâce à des pratiques plus responsables.", indique l’étude.

Crédit photo : Getty Images