A lire dans la même thématique

Vacances : quelques astuces pour faire baisser la note

Se loger gratuitement, bénéficier d’un billet de train à tarif réduit ou d’un parc locatif à tarif préférentiel… Les astuces à connaître pour réduire la facture des vacances.

Les chiffres de janvier de collecte du Livret A confirment un regain d’intérêt des Français pour le livret d’épargne réglementé

24 février 2017

Caroline de Francqueville

Selon les données publiées par la Caisse des dépôts, la collecte nette du Livret A s’élève à 2,89 milliards d’euros en janvier. Il faut remonter à avril 2013 pour trouver une collecte globale nette mensuelle plus élevée pour le Livret A et le LDD. Le réveil de l'inflation va-t-il changer la donne ?

Les épargnants redécouvrent le Livret A

Pour rappel la rémunération du Livret A est inchangée depuis le 1er août 2015, où le taux était tombé sous le seuil symbolique de 1 %, à 0,75 %. Mais le livret réglementé semble faire l’objet en ce début d’année d’un vif regain d’intérêt de la part des épargnants, malgré une rémunération à son plus bas niveau historique. La collecte nette s’est en effet élevée à 2,89 milliards d’euros en janvier 2017.

De son côté le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) affiche une collecte positive de 380 millions d'euros.

Au global les épargnants ont donc déposé 3,27 milliards d’euros de plus qu’ils n’ont retiré sur ces deux produits d’épargne réglementée.

Un record depuis avril 2013 !

Après deux années de décollecte massive - 2014 et 2015 -, l’année 2016 a été marquée par une collecte positive de 1,75 milliard d'euros.

Le mouvement initié en 2016 continue en ce début d’année avec davantage de vigueur. Pour retrouver de tels chiffres il faut remonter à près de 4 ans, en avril 2013 où la collecte nette mensuelle avait été de 4,6 milliards d'euros.

Un rendement réel négatif

Le contexte de taux bas, les baisses des rendements des fonds euros qui ont été annoncées en janvier dernier au titre de 2016, l’attirance des produits liquides dissuade certains des épargnants d’effectuer des placements sur un plus long terme.

Alors que dans le contexte d’inflation très basse les épargnants ont délaissé ces dernières années le Livret A, ils le redécouvrent au moment où le retour de l'inflation fait passer son taux réel en terrain négatif…

Selon les statistiques de l'Insee, le taux d'inflation a fortement augmenté pour atteindre sur un an 1,3 % fin janvier (après + 0,6 % en décembre), son plus haut niveau depuis novembre 2012. Avec un taux de rémunération de 0,75 %, le rendement réel du Livret A et LDDS est désormais en terrain négatif.

Prochain révision possible le 1er août prochain

C’est le 1er août prochain que la nouvelle formule de calcul de la rémunération sera appliquée.

Jusqu’ici la formule (en vigueur depuis 2004) prévoyait de prendre la plus grande des valeurs entre l’inflation majorée de 0,25 point de pourcentage et la moyenne entre l’inflation et la moyenne de l’Eonia et de l’Euribor 3 mois.
Désormais Il n'est plus systématiquement prévu que la rémunération du Livret soit supérieure de 0,25 point de pourcentage au rythme de l'inflation. Si l’écart entre les indices (désormais lissés sur 6 mois) de l’inflation et des taux monétaires est supérieur de 25 points de base le rendement du livret sera égal à un niveau moyen de l’inflation des six mois précédant.

Au total, 364,2 milliards d'euros étaient placés fin janvier sur ces deux livrets, dont 259,5 milliards d'euros pour le seul Livret A.