A lire dans la même thématique

La retraite en France en 10 chiffres

Qui sont les retraités ? Combien touchent-ils ? Quel est leur niveau de vie ? Décryptage d’une étude publiée par le Ministère des solidarités et de la santé.

Ces deux types proposent des offres bancaires numériques mais elles diffèrent pour autant sur certains points.

Qu'est-ce qu'une banque en ligne ? Définition

Une banque en ligne est systématiquement adossée à une "vraie" banque. BforBank est, par exemple, une filiale du Crédit Agricole. C’est-à-dire que même si elle est dépourvue d’agence physique, la banque en ligne s’appuie sur une structure existante pour proposer une offre dématérialisée mais de qualité équivalente.

Qu'est-ce qu'une néobanque ? Définition

Une néobanque (N26, Revolut, Compte-Nickel…) n’est, a contrario, qu’un établissement de paiement ayant obtenu une licence bancaire qui se concentre sur un accès 100% mobile.

Qu'est-ce qui différencie ces deux types de banque 2.0 ?

La principale différence réside dans l’étendue de l’offre. Si les banques en ligne maîtrisent très bien l’ABC des produits bancaires (compte courant, crédit, bourse, produits d’épargne et d’assurance…), les néobanques se cantonnent au compte courant. Ce qui fait la différence ? Une ouverture de compte instantanée sans conditions de revenus. Mais dans tous les cas : la personnalisation maximum de l’expérience client est proposée par des outils de gestion et de suivi innovants et intuitifs accessibles via smartphone. Au-delà de la consultation des comptes, virements ou mises en place de prélèvements automatiques, la plupart des banques – BforBank notamment – proposent alertes de mouvement de compte en temps réel, virements instantanés, changement des codes de carte…. Avec les néobanques : l’offre bancaire reste tout de même moins complète et plus onéreuse. Toutes innovantes qu’elles soient, elles ne permettent en outre pas toujours le dépôt d’espèces ou de chèques. Une banque aux services réduits, pour un besoin limité. 

Crédit photo : Gradyreese