A lire dans la même thématique

Location vide ou location meublée en 2019 : les chiffres clés pour choisir

Louer un logement vide ou opter pour la location meublée ? Quelques statistiques récentes peuvent vous aider à choisir.

L’achat en ligne concerne désormais 88,2 % des internautes. Une progression considérable qui interroge sur les précautions d’usage à adopter. Description.

26 juillet 2019

La Rédaction

L’achat en ligne concerne désormais 88,2 % des internautes et se fait de plus en plus par le biais du smartphone. Une progression considérable qui interroge sur les précautions d’usage à adopter. Description.

La carte bancaire : moyen de paiement préféré pour les transactions en ligne

  • L’habitude d’achat est désormais durablement inscrite dans les pratiques des internautes : près de 9 internautes sur 10(1) achètent sur le web, soit 37 millions de Français, et de plus en plus par le biais d’un smartphone (+ 50 %).
  • Le montant des ventes est aussi en progression de 14,3 % sur un an(2) avec 81,7 milliards d’euros dépensés.
  • Les e-acheteurs réalisent en moyenne 28 achats par an.
  • La majorité des achats sont réalisés par carte bancaire (85 %), face aux portefeuilles électroniques (type Paypal) (9 %) ou les virements/prélèvements (- de 1 %).

Des risques de fraudes en recul

  • Le "risque de payer en ligne" reste ancré dans les esprits : un tiers des consommateurs européens ressentent une inquiétude au moment de communiquer leur numéro de carte bancaire sur une boutique en ligne.
  • La fraude sur Internet est rare et diminue en France : le taux sur les cartes bancaires pour un achat en ligne est de 0,161 % en 2017 contre 0,210 % en 2016(3). Il se réduit également sur les paiements en ligne vers les sites étrangers : 0,591 % en 2017 contre 0,754 % en 2016.

Des moyens de protection toujours plus efficaces

  • Les dispositifs destinés à sécuriser les transactions à distance progressent. Le 3-D Secure ou 3DS (code pour valider un paiement souvent reçu par SMS) empêche la réutilisation d’un numéro de carte, une technique de fraude utilisée dans 2 cas sur 3.
  • La directive européenne sur les services de paiement DSP2, qui entre en vigueur le 14 septembre prochain, va ajouter de la sécurité au paiement en ligne par authentification forte. Le 3-D Secure doit être élargi et la biométrie (empreinte, visage, voix, etc.) doit s’imposer grâce à la généralisation des capteurs embarqués sur les mobiles.
  • En cas de fraude, la réglementation contraint les établissements bancaires à rembourser les préjudices de leurs clients, parfois avec une franchise limitée désormais à 50 euros.
  • Pour informer les e-acheteurs, novices comme chevronnés, la Fevad et l’INC(4) proposent un guide pratique intitulé "Achats en ligne, suivez le guide" qui donne les réponses aux questions les plus récurrentes liées aux achats en ligne.

1- Baromètre trimestriel de l’audience du e-commerce en France (T4 2018) – Médiamétrie

2- Etude de la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance) (T2 2018)

3- Observatoire de la sécurité des moyens de paiement

4- Fédération du e-commerce et de la vente à distance et Institut national de la consommation

Crédit photo : Getty Images