A lire dans la même thématique

Vacances : quelques astuces pour faire baisser la note

Se loger gratuitement, bénéficier d’un billet de train à tarif réduit ou d’un parc locatif à tarif préférentiel… Les astuces à connaître pour réduire la facture des vacances.

Les plans d’épargne logement (PEL) ouverts à compter du 1er août 2016 sont rémunérés à 1 %. Un taux qui se rapproche de celui du livret A.

Le taux du livret A est maintenu à 0,75 % au 1er août 2016. En revanche le taux du PEL est abaissé à 1 % contre 1,5 % actuellement, la 3e baisse en 18 mois. Ce taux s’appliquera aux nouveaux PEL ouverts à compter du 1er août. Les PEL existants ne sont pas concernés.

Le succès du PEL en 2015

Selon le dernier rapport annuel de l’Observatoire de l’épargne réglementée publié le 7 juillet 2016 par le Gouverneur de la Banque de France, les encours du PEL ont augmenté de 11,1 % l’an dernier à 240 milliards d’euros au 31 décembre 2015.

Ainsi depuis plusieurs années, et plus particulièrement en 2015 le Plan d’épargne logement (PEL) a suscité l’engouement de nombreux particuliers. Pourquoi ?

Ils y ont vu un placement d’épargne de précaution rémunéré dans de « bonnes conditions » qui bénéficie d’une particularité  : le maintien de son taux de rémunération tout au long de sa vie.

Les épargnants se sont dépêchés d’ouvrir des PEL avant que le rendement ne soit abaissé une nouvelle fois.

La durée minimale de souscription d'un Plan épargne logement est de 4 ans (tout retrait avant 4 ans entraîne sa clôture). S’il peut être fermé sans pénalité, avant 2 ans la rémunération est réduite. Sur le plan fiscal, les intérêts sont exonérés de l'impôt sur le revenu pendant les 12 premières années. Ils sont soumis chaque année aux prélèvements sociaux.

Nouvelle baisse du taux de rémunération du PEL

Dans son communiqué d’annonce, le Gouvernement indique suivre la proposition du Gouverneur de la Banque de France d’abaisser une nouvelle fois le taux de rémunération du PEL. Les taux des nouveaux plans, ouverts à compter du 1er août 2016, sont abaissés à 1 % contre 1,5 % auparavant.

C’est la 3e baisse en moins de 18 mois. Nette de prélèvements sociaux, leur rémunération sera donc de 0,85 %, contre 1,27 % pour les plans ouverts jusqu’à fin juillet 2016.

Taux de rémunération du PEL
du 01/03/2011 au 31/01/2015 2,5 %
du 01/02/2015 au 31/01/2016 2 %
du 01/02/2016 au 31/07/2016 1,5 %
A partir du 1er août 2016 1 %

Selon le Gouvernement, ce niveau est cohérent :

  • avec celui des autres produits d’épargne existant sur le marché
  • ainsi qu’avec la durée d’immobilisation de l’épargne

La rémunération du PEL se rapproche de celle du livret A

Faisant également suite à une proposition du Gouverneur de la Banque de France, le Ministre de l’économie et des Finances, Michel Sapin, a parallèlement annoncé le maintien du taux de rémunération du livret A à compter du 1er août à 0,75 %, son plus bas niveau historique.

Cette décision consacre un rapprochement des taux de rémunération du PEL et du livret A.

Pour rappel en 2015, le taux du PEL était encore de 2 % quand le taux du livret A a été abaissé à 0,75 % le 1er août 2015.

Un taux de crédit plus attractif

Le taux de rémunération est abaissé à 1 % mais le taux de crédit qui sera proposé aux épargnants à l’issue de la période de constitution de leur épargne pour l’achat d’un bien immobilier, sera ainsi plus avantageux. Les nouveaux plans permettront de bénéficier d'un prêt immobilier au taux de 2,20 % garantis, contre 2,70 % pour les PEL ouverts jusqu’à fin juillet.