A lire dans la même thématique

Loi de finances rectificative 2021 : quelles mesures vous concernent ?

Le budget rectificatif voté le 12 juillet 2021 prévoit plusieurs nouveaux dispositifs fiscaux qui peuvent vous intéresser.

Les dépenses contraintes pèsent dans le budget des Français. A combien s’élèvent-elles ? De quoi sont-elles constituées ?

28 juin 2021

La Rédaction

Le comparateur Lesfurêts et CSA Research a fait le point sur les dépenses qui sont incontournables dans le budget des Français1.

Plus de 1 000 euros de dépenses contraintes chaque mois

Les dépenses contraintes s’élèvent en moyenne à 1055 euros par mois, selon la seconde édition de l’étude publiée par le comparateur. Ce montant est stable par rapport à 2020, puisqu’il s’établissait à 1 061 euros en novembre 2020.

Logement, transport et santé dans le top 3 des dépenses mensuelles

Le logement constitue le premier poste de dépenses contraintes des Français avec 662 euros par mois. D’après les auteurs de l’étude, l’assurance de prêt constitue un levier pour contenir le budget logement : "Comparer son assurance emprunteur permet d’économiser de 10 000 euros à 15 000 euros sur toute la durée de vie de son crédit immobilier"

Le transport occupe la deuxième place du podium avec 218 euros par mois. Ce budget peut atteindre 321 euros pour un couple avec deux enfants, avec la décomposition suivante : 189 euros pour le crédit automobile, 94 euros pour l’assurance voiture, 131 euros pour le carburant et 75 euros pour le forfait de transports en commun.

Le troisième principal poste pour les dépenses contraintes est la santé (99 euros par mois). Viennent ensuite les frais de communication et les frais financiers.

Des différences selon le type de ménage et la région

Les dépenses contraintes représentent 66 % du budget d’un ménage modeste, contre 31 % pour les ménages les plus aisés.

"Le montant dédié aux dépenses contraintes tend à croître significativement selon les revenus du foyer. En effet, les revenus les plus modestes déboursent en moyenne 888 euros par mois pour leurs dépenses contraintes tandis que les plus hauts revenus dépensent 1 481 euros.", ajoutent les auteurs de l’étude.

Une différence qui s’explique par le niveau de loyer supérieur des catégories les plus aisées.

Le lieu de résidence a aussi un impact sur le poids des dépenses contraintes, avec d’importantes disparités régionales. La Bourgogne-Franche-Comté est ainsi la région où ces dépenses pèsent le plus (1 1174 euros par mois), juste avant le Grand Est (1 116 euros). A noter également, en Île-de-France, le logement occupe une part plus importante que dans les autres régions : "Les frais relatifs au loyer ou au remboursement d’un crédit immobilier constituent bien entendu un poste de dépenses critique pour les Franciliens et sont toujours plus élevés en Île-de-France (809 euros)."

1https://www.csa.eu/fr/survey/indice-depenses-contraintes-lesfurets

Crédit photo : Getty images