A lire dans la même thématique

Bourse : les secteurs les plus impactés par la hausse des matières premières

Agroalimentaire, automobile, industrie : quelles perspectives peut-on donner sur fond de hausse des prix généralisée ?

Vous désirez soutenir l’économie réelle à travers votre épargne ? Le crowdlending peut se révéler une piste intéressante, à condition de connaître tous les risques inhérents à ce type de prêt.

28 janvier 2022

La Rédaction

D’après le Baromètre du crowdfunding en France en 2020. Mazars & Financement Participatif France, le financement participatif en prêt représente quelque 741 millions d’euros en 2020 (collectés sur les plateformes), contre 508 millions d’euros en 2019.1

Crowdlending : définition

Le crowdlending (ou financement participatif en prêt) consiste pour un particulier à financer un projet en prêtant une somme d’argent à une entreprise. En contrepartie, il perçoit des intérêts calculés au taux qui aura été préalablement défini.

Le crowdlending fait partie de la grande famille du crowdfunding (financement participatif, en anglais), qui comprend également le financement participatif en don et le financement participatif en investissement.

Bon à savoir

Depuis la loi Pacte, il est possible de souscrire, dans un PEA-PME, des titres proposés dans le cadre du financement participatif (plateformes de crowdfunding).

Quels avantages à investir en crowdlending ?

L’avantage du crowdlending est double. D’un côté, le rendement est plus élevé qu’en plaçant à la banque. De l’autre, il permet de financer un projet choisi qui permet de contribuer à l’économie réelle.

D’après une enquête menée en 2020 par la plateforme Look&Fin, "62% des investisseurs de Look&Fin positionnent le crowdlending comme l'un de leurs 3 placements préférés." Bien plus qu’un placement, le crowdlending est également vu par les épargnants comme un moyen de concrétiser un engagement ou une vision d’avenir. 66% des prêteurs se disent prêts à investir en crowdlending dans les énergies renouvelables. Les autres thèmes favoris sont les nouvelles technologies, la santé, l’énergie au sens large et l’immobilier.2

Quels sont les risques du crowdlending ?

Ce type d’investissement demeure risqué, raison pour laquelle il est recommandé de :

  • Ne consacrer à ce type de placement qu’une petite partie de son patrimoine (environ 5% comme n’importe quel placement de diversification)
  • Diversifier son panier de projets financés
  • Se renseigner sur le projet (la solidité de l’entreprise, l’historique et la fiabilité des dirigeants, la pertinence du projet…)
  • Privilégier les investissements courts.

Dans le contexte de crise sanitaire, le financement participatif est perçu comme un outil de relance. "Le contexte actuel de crise et les tensions économiques auxquelles font face les petites et moyennes entreprises ouvrent des perspectives importantes pour le financement participatif comme soutien à leur activité.", constate ainsi une étude de 2020.3

1 https://www.mazars.fr/Accueil/A-propos/Communiques-de-presse/CP-fevrier-2021-Barometre-du-crowdfunding

2 https://www.lookandfin.com/fr/actualite/sondage-quel-type-dinvestisseur-etes-vous

3 https://financeparticipative.org/wp-content/uploads/2020/10/2020-10-06_CP_enquete-Kantar-fin-part-outil-de-relance_FPF-CDC.pdf

Crédit photo : Getty images