A lire dans la même thématique

Quel calendrier pour le paiement des retraites 2023 ?

La date de paiement de la pension de retraite n’est pas la même selon le régime de retraite dont vous dépendez. Le versement peut avoir lieu en fin de mois ou en début de mois suivant.

Construire un patrimoine, c’est avant tout une question de répartition entre les différentes classes d’actifs. Focus sur trois catégories qui doivent constituer les piliers de votre épargne.

21 novembre 2022

La Rédaction

7 Français sur 10 déclarent mettre de l’argent de côté chaque année d’après l’étude du Cercle de l’Épargne/Amphitéa de février 2022. De façon très schématique, on peut distinguer entre trois types d’épargne : l’épargne immobilière, l’épargne financière et l’épargne disponible (livrets…). L’équilibre entre ces trois catégories dépend de vos objectifs et de votre situation.

L’épargne immobilière

Si se loger est avant tout une nécessité, l’acquisition de la résidence principale représente pour de nombreux ménages le premier acte d’épargne important. Il s’agit d’éviter de " jeter à la poubelle " des loyers pour capitaliser en remboursant une part de capital avec la mensualité.

Mais l’épargne immobilière peut également prendre la forme de l’investissement locatif direct ou indirect. On parle d’investissement en direct lorsque vous faites l’acquisition d’un bien immobilier dans le but de le louer vous-même ou par l’intermédiaire d’une agence immobilière. On peut parler d’investissement indirect lorsque vous achetez un logement en résidence services : vous signez alors un bail commercial avec un gestionnaire qui sous-loue ensuite le logement à un senior ou un étudiant, par exemple. L’épargne immobilière peut également se faire en pierre-papier. On parle alors de parts de SCI, SCPI et autres OPCI souscrites directement ou par le biais d’unités de compte en assurance-vie.

L’épargne financière

L’épargne financière correspond à tous les investissements que vous pouvez réaliser dans l’économie réelle. Bourse, private equity, FIP, FCPI, Sofica : vous investissez au capital d’entreprises avec pour but d’encaisser des dividendes et/ou de réaliser une plus-value à la revente. Vous êtes ainsi rémunéré pour votre prise de risque et bénéficiez parfois d’avantages fiscaux.

D’après l’étude du Cercle de l’Épargne/Amphitéa, les actions sont considérées par les Français comme le deuxième actif le plus rentable (74%), juste derrière l’immobilier locatif (76%) mais loin devant les bitcoins (57%), l’assurance-vie (45%) et les livrets (23%). Les jeunes investisseurs ont tendance à faire davantage confiance aux actions : 84% des 18/24 ans les considèrent ainsi comme étant les plus rentables. Toutefois, l’investissement en actions présente un risque de perte en capital.

L’épargne disponible

L’épargne disponible regroupe l’ensemble des produits d’épargne dits liquides. Autrement dit, vous pouvez effectuer des retraits à tout moment sans subir de pénalités ou perdre vos éventuels avantages fiscaux. Si les définitions varient, on peut inclure dans cette catégorie l’assurance-vie en euros, les livrets d’épargne réglementés, les livrets bancaires…

Les liquidités ne doivent pas être oubliées dans un patrimoine. Elles peuvent en effet jouer le rôle de variable d’ajustement en cas de coup dur ou servir à financer des projets immédiats. Mais elles ne doivent pas non plus représenter une part trop importante car elles sont souvent moins bien rémunérées que les autres classes d’actifs.

Bon à savoir

Le Livret A pour commencer à épargner, le LDDS en complément du livret A, le Livret d'épargne BforBank pour épargner jusqu'à 4 millions d'euros : avec BforBank, accédez à une offre de livrets entièrement disponibles, gratuits et adaptés à vos besoins !

Crédit photo : Getty Images