A lire dans la même thématique

Quel calendrier pour le paiement des retraites 2023 ?

La date de paiement de la pension de retraite n’est pas la même selon le régime de retraite dont vous dépendez. Le versement peut avoir lieu en fin de mois ou en début de mois suivant.

Si la part des femmes progresse dans les chiffres de l’entreprenariat, il reste encore des progrès à accomplir afin d’atteindre une parité parfaite.

27 octobre 2022

La Rédaction

D’après l’édition 2021 de l’Indice entrepreneurial français (IEF), on observe une implication croissante des Françaises dans l’entreprenariat (+3 points par rapport à l’édition 2018).

Entreprenariat féminin : davantage d’entrepreneuses

Ce constat est encore plus marqué lorsqu’on s’intéresse à la situation des femmes des Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Dans ces zones, la progression de l’indice est de +5 points en l’espace de trois ans à peine.

Bon à savoir

L’Indice entrepreneurial français est un baromètre réalisé par Bpifrance Création. Il s’inspire de l'Indice québécois, initié par la Fondation de l'entrepreneurship en 2009, et est produit tous les deux ans.

Cette étude est à rapprocher du Baromètre Infogreffe. Au total, on dénombre 32,3% de femmes entrepreneures en 2021. "Près d'un tiers des dirigeants des 611 264 entreprises immatriculées au registre du commerce et des sociétés en 2021 sont des femmes : elles participent ainsi pleinement au boom entrepreneurial de l'année passée, qui suit une progression de plus de 30% du total d'entreprises créées en un an, comparativement à 2020.", précise Infogreffe.

De nombreuses initiatives pour promouvoir l’entreprenariat féminin

Pour autant, la parité n’est pas encore atteinte et il reste fort à faire afin de promouvoir l’entreprenariat féminin. Entre autres initiatives récentes, on peut citer le lancement du réseau de promotion de l’entreprenariat féminin (WES) en 2000. Ce réseau a pour but de développer la visibilité de l’entreprenariat des femmes et le nombre de femmes concernées.

Le vote du Small Business Act, en 2008, constitue une autre avancée majeure et prévoit le déploiement d’initiatives en faveur de l’entreprenariat féminin. Enfin, on peut évoquer la mise en place du projet FAME (Femmes ambassadrices de l’entreprenariat au féminin) dès 2009. En France, un plan "Entreprendre au féminin" a été adopté par les ministères concernés.

Femme entrepreneur en France : les enjeux de demain

Parmi les principaux enjeux de demain, il reste à déconstruire un certain nombre d’idées reçues concernant l’entreprenariat féminin. L’autocensure reste parfois bien présente chez les femmes désireuses d’entreprendre et certains métiers sont, dans l’imaginaire collectif, réservés aux hommes. C’est donc dès la scolarité qu’il faut conduire un effort de sensibilisation.

Il convient également de faciliter l’accès au crédit pour les entrepreneuses : une garantie "Egalité Femmes" a par exemple été mise en place par l’Etat. Elle permet ainsi aux femmes de décrocher un crédit bancaire plus facilement.

Enfin, le mentoring et l’accompagnement restent des maillons indispensables. Il existe déjà de nombreux réseaux comme l’association Femmes Chefs d’Entreprise ou encore le collectif SISTA. Il importe de les faire connaître et de développer leur notoriété.

Crédit photo : Getty Images