A lire dans la même thématique

Emprunter à deux : que faut-il savoir ?

Investir quand on est en couple facilite souvent l’accès à la propriété. Mais avant de signer, mesurez les impacts d’un emprunt à deux.

Devenir propriétaire de son logement est le rêve de beaucoup de Français et près de 65 % d’entre eux le réalisent.

1. Estimez le montant de votre prêt et fixez votre budget

Réalisez d’abord des simulations chez votre banquier pour savoir de quel montant vous pouvez emprunter. Attention, cette enveloppe de financement correspond au montant de votre futur logement et à celui de tous les frais d’achat. Les droits de mutation à régler au notaire au moment de la vente oscillent entre 7 et 8 % dans l’ancien et de 2 à 3,5 % dans le neuf.

2. Vérifiez les prix des biens immobiliers du quartier

Avant de vous lancer dans les visites, vérifiez sur Internet le niveau des prix des secteurs qui vous intéressent. Vous aurez ainsi une idée du marché et saurez si beaucoup de biens sont à vendre dans votre budget ou si, au contraire, il faut revoir vos prétentions à la baisse.

3. Visitez et comparez plusieurs appartements ou maisons

Pour éviter les mauvaises surprises, visitez plusieurs fois : en semaine, le week-end et en soirée. Vous vous ferez ainsi une bonne idée de la vie de quartier et de celle des voisins. En comparant plusieurs biens dans votre budget, vous saurez rapidement lequel présente le meilleur rapport qualité/prix.

4. Ne sous-estimez pas les coûts supplémentaires

Vous rêvez d’une maison, il y a de fortes chances qu’elle se trouve en périphérie. Si vous travaillez en centre-ville, intégrez les coûts des déplacements (achat d’un ou de deux véhicules, assurances, essence, abonnement de train…) dans votre tableau de financement. Tenez aussi compte des impôts fonciers et des charges fixes (chauffage, copropriété…), qui représentent parfois deux ou trois mensualités d’emprunt. Une fois ce budget global calculé, vérifiez s’il correspond à votre pouvoir d’achat. Si ce n’est pas le cas, différez votre projet pour éviter de vous retrouver dans une situation financière difficile.

5. Pensez à la revente de votre bien immobilier

En moyenne, une résidence principale est revendue tous les sept ans, lorsque vous achetez, pensez donc toujours à la revente. Si vous avez besoin de déménager rapidement, un logement « classique » plaira au plus grand nombre et vous trouverez preneur plus facilement. À titre d’exemple, les derniers étages en copropriété sans ascenseur ou les petites maisons sur quatre niveaux ou sans extérieur se revendent moins facilement.

Crédit Photo : istock