A lire dans la même thématique

Qu’est-ce que la taxonomie verte ?

Une nouvelle réglementation européenne établit un classement des activités vertes. Un moyen d’orienter les flux d’investissement vers les secteurs qui portent des valeurs environnementales.

Dans le cadre de la déclaration 2022 sur les revenus de 2021, faut-il opter pour la déduction forfaitaire de 10% ou pour les frais réels ? Découvrez ce qu’il faut savoir pour bien choisir.

22 février 2022

La Rédaction

La déclaration 2022 des revenus de l'année 2021 aura lieu au printemps 2022. Voici quelques explications pour bien vous y préparer.

Déduction de 10 %, frais réels : quelles options en matière de frais professionnels ?

Par défaut, une déduction forfaitaire de 10% est appliquée sur vos revenus professionnels afin de tenir compte des dépenses nécessaires pour que vous puissiez travailler (repas, frais de déplacement, pressing…) Les frais à caractère professionnel qui sont remboursés par l’employeur ne sont pas imposables, à condition de ne pas être couverts par la déduction de 10%. C’est le cas, par exemple, si votre entreprise prend en charge la moitié du coût de votre abonnement aux transports collectifs.

La déduction forfaitaire de 10% est plafonnée à 12 829€ pour ce qui est de la déclaration 2022 sur les revenus 2021. Si vous estimez que cette déduction ne couvre pas tous vos frais, vous pouvez choisir de déduire vos frais professionnels pour leur montant réel. On parle alors de frais réels.

Comment faire le calcul des frais réels ?

Les frais réels éligibles à la déduction correspondent aux dépenses :

  • réalisées dans l’unique but d’obtenir ou de maintenir vos revenus professionnels ;
  • justifiées par l'exercice de votre activité, qui doit être salariée ;
  • réglées au cours de l'année d'acquisition de vos revenus (en 2021 concernant la déclaration de revenus 2022) ;
  • dûment justifiées.

Vous devez ainsi conserver vos justificatifs de frais pendant les 3 années civiles qui suivent le paiement des dépenses concernées.

Bon à savoir

Afin de tenir compte du développement du télétravail, le législateur prévoit une exonération des sommes versées par l’employeur (prime, indemnité, remboursement au réel…) au titre du télétravail à hauteur de 2,50€/jour ou 550€/an. Attention, cet avantage fiscal n’est pas compatible avec la déduction des frais réels et c’est alors à vous de calculer ce qui est le plus intéressant.

Comment choisir l’option pour les frais réels en 2022 ?

L’option pour la déduction des frais réels peut être sélectionnée en reportant le montant des frais dans la case prévue à cet effet sur la déclaration de revenus. Plus précisément, les frais réels sont détaillés dans les lignes 1AK à 1DK. L’ensemble des dépenses sont à récapituler dans une annexe spécifique.

Bon à savoir

Vous n’avez pas besoin de joindre vos justificatifs à votre déclaration, mais devez impérativement les conserver afin d’être en mesure de les produire sur demande de l’administration fiscale.

La déduction des frais réels n’est pas nécessairement la solution la plus intéressante. Vous devez donc effectuer votre calcul des frais réels de la façon la plus exhaustive possible, afin de savoir ce qui est le plus avantageux financièrement dans votre situation.

Crédit photo : Getty images