A lire dans la même thématique

Impôts 2018 : comment sont imposés vos intérêts de livret 2017 ?

Vous avez perçu des intérêts de livret bancaire en 2017 ? Un rappel de leur régime d’imposition.

Les grands donateurs portent la collecte des associations. Mais qui sont-ils ?

France générosités, organisme qui a pour mission de défendre, promouvoir et développer les générosités en France, a réalisé en 2017, une étude sur les grands donateurs. Fondée sur des données des 15 organismes représentant 8,8 millions de donateurs cumulés, l’étude permet de dessiner leur portrait.

Que représentent les plus grands donateurs ?

On qualifie de grands donateurs, ceux qui constituent les 1 % de donateurs les plus généreux en considérant l’ensemble de leurs dons annuels. Ils portent la collecte des associations depuis une dizaine d’années avec 23 % du montant total. Leurs dons démarrent à 1 000 € annuels et leur générosité moyenne est de 3 889 €.

Les organismes visés évoquent aussi les très grands donateurs qui sont les 0,1 % de donateurs les plus généreux. Ils concentrent à eux-seuls 11,5 % de la collecte totale et le montant global donné par un "très grand donateur" démarre à 5 000 €.

Qui sont ils ?

Ce sont davantage des hommes, localisés dans les zones les plus riches, et âgés comme le sont en général les donateurs fidèles. Cette catégorie de donateurs se caractérise surtout par une stabilité dans leur générosité globale. Ils sont fidèles à certaines organisations mais s’ils ont en général en moyenne plus de 2 organismes à qui ils donnent, les montants donnés à chacun peuvent être très inégaux.

C’est en raison de cette stabilité et fidélité constatées dans la générosité globale, que les organismes définissent une stratégie à l’égard des grands donateurs, à travers généralement une relation directe et personnalisée.

L’effet dons ISF

Avec l’instauration du don ISF, la loi TEPA (2007) a eu un très fort impact sur cette catégorie de donateurs. Pour rappel, les redevables qui effectuent des dons au profit de certains organismes peuvent imputer sur leur ISF, 75 % du montant de leurs versements. Le montant de l'avantage fiscal au titre des dons est plafonné à 50 000 euros par an (et à 45 000 euros en cas de cumul avec l’ISF-PME).

Cette catégorie de donateurs effectue largement des dons ISF: 40 % des Grands donateurs de 2015 ont en effet déjà réalisé un don ISF. Et ces dons représentant désormais 30 % de leur collecte.

Surtout les dons sur ce type de campagne sont 3,4 fois supérieurs à ceux plus traditionnels au titre de l’impôt sur le revenu : pour une campagne ISF, leur don avoisine les 2 500 € contre de l’ordre de 700 € pour l’impôt sur le revenu.

Quelles perspectives pour 2018 avec l’arrivée de l’IFI

En cette fin d’année marquée par le vote en cours de la réforme de l’impôt sur la fortune, le secteur est marqué par de vives interrogations pour les associations et fondations. L’année 2018 va se révéler comme un défi alors que l’IFI, en supprimant de l’assiette imposable les placements financiers, va réduire le nombre des foyers imposables, et l’assiette imposable avec comme effet une baisse du montant de l’impôt. 

Crédit Photo : istock