A lire dans la même thématique

Mesures fiscales : un point sur le nouveau calendrier

Après plusieurs modifications, le calendrier prévisionnel d’allègements d’impôt prévoit plusieurs entrées en vigueur dès 2018

L’AFG vient de publier un Livre Blanc avec comme objectif : que les Français privilégient l’épargne longue et régulière pour financer leurs projets.

Le départ à la retraite constitue généralement un événement perçu comme lointain, mal anticipé par la plupart des actifs. Il s’agit pourtant d’une étape majeure du cycle de vie qui revêt une dimension économique et sociale. La proportion des Français de plus de 65 ans dans la population totale a quasiment doublé de 1945 à 2016. Ainsi que le constate le Conseil d’orientation et des retraites, alors que la tendance observée depuis trente ans a été l’amélioration du niveau de vie des retraités par rapport à celui des actifs, la tendance va peu à peu s’inverser. Si le système de retraite français par répartition constitue le fondement du modèle social et de la solidarité intergénérationnelle, il convient de préparer l’avenir en complétant les dispositifs existants.

Vers la création d’un nouveau produit individuel

Philippe Setbon, président de la commission solutions d’épargne de l’AFG, explore plusieurs pistes : réconcilier les choix des épargnants avec leurs besoins en tant que futurs retraités, transformer l’épargne retraite en une épargne réellement longue, proposer des solutions qui soient attrayantes pour les jeunes générations et faire en sorte que l’épargne longue soit une ressource stable pour le financement de l’économie.

Actuellement, les offres d’épargne retraite reposent largement sur des produits collectifs d’entreprise, comme le plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) ou le régime de retraite supplémentaire à cotisations définies. Il s’agit de formules efficaces, mais qui sont réservées aux salariés des sociétés qui les ont mises en place. Le Perco, par exemple, dont les encours s’élèvent à plus de 13,3 milliards d’euros, concerne 2,2 millions de personnes dans 212.000 entreprises. Quant à eux, les produits individuels, comme le plan d’épargne retraite populaire (Perp), le contrat de retraite Madelin ou Préfon-retraite (pour les agents du service public), imposent une sortie en rente, ce qui décourage nombre d’épargnants potentiels.

L’AFG propose trois mesures pour renforcer l’épargne retraite : améliorer l’information des Français sur leur future retraite et les moyens offerts pour compléter les régimes par répartition, favoriser le développement de l’épargne retraite d’entreprise et développer un nouveau produit individuel de retraite (avec une sortie possible en capital).

__________

L’Association française de la gestion financière représente les intérêts des professionnels de la gestion pour compte de tiers. Elle réunit tous les acteurs du métier de la gestion d’actifs, qu’elle soit individualisée (mandats) ou collective. Cela représente plus de 3.600 milliards d’euros d’actifs.