A lire dans la même thématique

Budget 2019 : ce qui va changer pour le pouvoir d’achat

Taxe d’habitation, cotisations salariales, coups de pouce fiscaux pour vos travaux, quels changements en 2019 ?

Depuis 2 siècles le succès du Livret A n’a cessé de témoigner de l’attrait des épargnants pour l’épargne sécuritaire et garantie.

Le 22 mai 1818, un livret d’épargne qui deviendra le Livret A fait son apparition. Deux siècles plus tard, alors qu’il fête ses 200 ans, les épargnants continuent à montrer leur attachement à ce placement spécifique, caractérisé par sa liquidité et sa sécurité. Le Gouvernement vient de décider récemment de modifier -une nouvelle fois- sa formule de calcul. Un point sur le livret A en 2018.

Le livret A fête son 200ème anniversaire

Créé sous la restauration le 22 mai 1818, le Livret A appelé à l’origine le livret d’Epargne n’a pas connu un succès immédiat. Mais 200 ans plus tard, il reste le produit d’épargne le plus connu et le plus populaire auprès des Français. Fin 2016, on estime que 83 % des Français en possédaient un, soit 55,8 millions de livrets.

A l’origine, ce livret doit permettre aux classes dites populaires de recourir à l'épargne pour la constitution d’un matelas de sécurité en cas d'imprévu. En favorisant l’initiation de la population à cette pratique, ce produit aidera à la bancarisation progressive de la France.

L’ouverture de sa distribution à toutes les banques date du 1er janvier 2009.

Le Livret A est le placement préféré des Français

Dans le paysage français des placements, le Livret A bénéficie d’un statut tout à fait particulier qui explique l’attachement sans faille que lui démontrent les épargnants.

Ses atouts se résument en une simplicité du fonctionnement, une totale disponibilité, sécurité et garantie du capital, enfin un rendement ne supportant aucune taxation ni frais de gestion.

Malgré un taux de rémunération faible à 0,75 % actuellement, il reste donc le produit d’épargne le plus connu et le plus distribué, puisqu’environ 56 millions de français en posséderaient un (55,8 millions fin 2016)! Chaque personne physique peut détenir un (et un seul), même les mineurs.

Un produit de l’épargne réglementée

C’est un produit d’épargne réglementée. Cela signifie que ses caractéristiques techniques et modalités financières sont fixées par les pouvoirs publics : taux, fonctionnement, plafond, personnes éligibles … Les intérêts sont calculés par quinzaines, à partir du 1er ou du 16 de chaque mois. Ensuite, depuis le 1er janvier 2013, le plafond de versements du Livret A pour les personnes physiques est de 22 950 euros.

Il bénéficie d’une garantie accordée par l’Etat. Mais la liquidité et la sécurité ont une contrepartie en terme de rentabilité du placement. Son taux de rémunération est actuellement de 0,75 % et ce taux a été gelé jusqu’à février 2020.

Ainsi la recherche de rendement doit donc passer par moins de liquidité et davantage de risque dont chaque épargnant doit évaluer le niveau en fonction notamment de ses objectifs.

A quoi servent les fonds déposés sur les livrets A ?

En pratique c'est la Caisse des dépôts et consignations qui centralise et gère la plus grande partie de l'épargne réglementée des Français et donc celle du Livret A.

Historiquement, les ressources du Livret A servent à prêter de l’argent aux organismes du logement social et plus récemment à financer des grands projets de renouvellement urbain (lignes TGV, hôpitaux, universités...).

La nouvelle formule de calcul du Livret A sera plus simple

Le ministre de l’Economie et des Finances a indiqué vouloir simplifier la méthode de calcul du taux du Livret A, formule applicable à compter de février 2020. Jusqu’ici, la formule prenait en compte la plus grande des valeurs entre l’inflation majorée de 0,25 point et la moyenne entre l’inflation et la moyenne de l’Eonia et de l’Euribor 3 mois.

Mais depuis quelques années en raison du contexte de taux bas acompagné d’un maintien d’un certain niveau d’inflation, le taux du Livret A est nettement supérieur aux taux d’intérêt et devient de plus en plus coûteux pour la Caisse des dépôts, organisme centralisateur des dépôts du Livret A.

La réforme va dans le sens de la simplification puisque le taux sera désormais fixé comme la moyenne semestrielle du taux d'inflation et des taux à court terme sur le marché interbancaire, avec un arrondi au dixième de point le plus proche.

Comme le livret réglementé ne protègera plus de l’inflation la réforme prévoit l’instauration d'un taux plancher, fixé à 0,50 %.

Crédit photo : istock