• Compte Bancaire
    Jusqu'à 120€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire et d’un Livret d’épargne BforBank jusqu'au 05 septembre 2017

    80€ offerts* pour votre Compte Bancaire BforBank
    + 40€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank

    *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 40€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/12/2017.
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 05 septembre 2017.
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    150€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 31 août 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garanties en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 septembre 2017 et 80€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 05 septembre 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    80€ offerts
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/09/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 05 septembre 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

  • Crédit immobilier
  • Le Mag
A lire dans la même thématique

Comment Euronext modernise ses marchés

Exit le Marché libre et Alternext, place à Euronext Access et Euronext Growth

Selon une étude présentée hier par Swiss Re, les Européens seraient, dans l'ensemble, très mal protégés pour faire face financièrement à la disparition d'un proche.

C'est un chiffre qui va donner le tournis aux assureurs et sans aucun doute les pousser à être encore plus offensifs sur le plan commercial. Le réassureur estime à 10.000 milliards d'euros cette lacune de couverture dans le domaine de l'assurance-vie et de la prévoyance dans les 12 pays étudiés. Soit un potentiel de 25 milliards d'euros de primes par an ! "Combler cette lacune, même de manière très modeste, est susceptible d'offrir au secteur des opportunités majeures", constate Martin Albers, responsable de la division Europe de Swiss Re. En captant "ne serait-ce" que 1% de cette manne, un assureur pourrait engranger 250 millions d'euros de recettes supplémentaires, souligne le rapport.

Les Allemands à la traîne

Aujourd'hui, seuls 11% des 11.000 Européens interrogés disent bénéficier d'une "solide situation financière" en cas de décès, de maladie de longue durée ou d'invalidité - à noter toutefois que beaucoup de personnes n'ont pas forcément conscience de bénéficier d'une assurance via leur entreprise ou leur carte bancaire. Les Allemands semblent de loin les plus mal couverts. Il leur manquerait, en moyenne, 100.000 euros par personne pour maintenir leur niveau de vie après le décès d'un membre de leur famille dont ils étaient dépendants financièrement. En comparaison, les Français s'en sortent mieux (moins de 40.000 euros). Les Néerlandais et les Suisses font figure d'exceptions, étant assurés de pouvoir passer le cap financièrement.

Plus de la moitié des sondés se disent prêts à payer plus de 20 euros par mois pour obtenir une police d'assurance-décès leur offrant un capital de 100.000 euros. Comme le souligne Swiss Re, il est aujourd'hui possible dans de nombreux pays de souscrire pour "seulement" 10 euros par mois un contrat offrant une telle couverture pour une durée de dix ans.

Laurent THEVENIN