A lire dans la même thématique

Déclaration 2020 : les principaux changements à connaitre pour déclarer vos revenus 2019

Le calendrier de la déclaration 2020 de vos revenus 2019 a été modifié et élargi en raison de la crise sanitaire actuelle. Un point sur les nouveautés de cette déclaration.

A partir de votre capacité d’épargne, un simulateur vous aidera à mettre en œuvre les scénarios que vous projetez pour votre placement en assurance-vie.

Un simulateur est un outil qui permet à partir d’une situation personnelle et grâce à des paramètres renseignés, d’effectuer différentes projections à un instant donné. Si dans le domaine de l’épargne il en existe de nombreux, son utilité dans l’assurance-vie est particulièrement justifiée en raison d’un environnement fiscal particulièrement complexe. Souscrire un contrat d’assurance-vie se révélant souvent être un projet de très long terme, cet outil vous assistera tout au long de sa durée.

Un simulateur particulièrement nécessaire pour l’assurance-vie

Comme vous le savez, le régime fiscal de l’assurance-vie a fait l’objet de multiples réformes qui ont compliqué sa lisibilité. Qu’il s’agisse de la fiscalité en cas de vie ou en cas de décès (transmission), c’est à juste titre qu’on évoque souvent le mille-feuilles fiscal de l’assurance-vie.

Selon le simulateur, les projections les plus couramment proposées vous permettront de :

  • calculer l'évolution de la valeur de rachat de votre contrat,
  •  déterminer de quelle façon optimiser vos versements en fonction de vos objectifs d'épargne,
  • calculer les versements à effectuer pour obtenir des revenus réguliers,
  • dans le cadre d’une simulation d’un rachat, vérifier le montant optimal à prélever sans payer d'impôt grâce aux abattements fiscaux en vigueur,
  • évaluer ce que toucheront vos bénéficiaires désignés.

Selon les projections visées, les résultats dépendent souvent de nombreux paramètres comme la date de souscription de votre contrat, celle de vos versements, votre âge au moment de ces versements, leur montant… Vous l’avez compris, difficile de ne pas se fier à un simulateur pour obtenir les projections souhaitées.

Un simulateur pour évaluer le capital d’un contrat d’assurance-vie à échéance

En premier lieu, une simulation peut fournir une évolution de la valeur de rachat de votre contrat à un terme déterminé, selon différentes hypothèses (de répartitions ou d’échéances) que vous aurez choisies. Pour chacune d’elles, vous préciserez en fonction de votre profil de risque, une répartition entre fonds en euros et unités de compte, permettant d’en déduire un taux de rendement estimé.

Le montant du capital évalué à l’échéance dépendra bien sûr également de votre capacité d’épargne. Envisagez-vous un seul versement ou un premier versement suivi de versements réguliers, mensuels par exemple ?

Evaluer les versements pour disposer d’un capital déterminé à échéance

Vous pouvez souhaiter déterminer comment optimiser vos versements en fonction de vos objectifs personnels d'épargne et connaître par exemple le versement mensuel nécessaire pour atteindre un capital déterminé à une échéance choisie.

Vous projetez d’épargner en vue de la constitution d’un capital destiné à un projet précis (achat immobilier, financement d’études de vos enfants…) ou de la perception de revenus réguliers pour compléter votre retraite ? En fonction de la durée du placement, vous saurez l’effort d’épargne à fournir. Bien sûr, plus vous commencerez jeune, plus l’effort d’épargne sera indolore.

Un simulateur pour vérifier comment payer moins d’impôts en cas de retrait

Pourquoi est-il nécessaire d’utiliser un simulateur d’assurance-vie pour optimiser la fiscalité lors d’un rachat ? Pour éviter bien sûr les mauvaises surprises fiscales, mais également car le régime fiscal peut se révéler complexe selon les situations.

Avant de procéder à un rachat -ou à des rachats programmés-, il est important au préalable de pouvoir déterminer le montant de l’impôt que vous aurez à acquitter et celui des prélèvements sociaux restant dûs. Les nombreuses réformes successives ont complexifié le régime fiscal en cas de retrait et rendu indispensable un simulateur pour calculer le prélèvement fiscal et pour optimiser la fiscalité. En effet, plusieurs paramètres entrent en jeu : la date d’ouverture du contrat, la date des versements, le cumul des versements opérés, le capital acquis…

En pratique cela consiste surtout à optimiser l’utilisation des abattements applicables après 8 années de détention du contrat, et connaître la somme maximale annuelle que vous pouvez retirer sans aucune imposition.

De nombreuses autres options sont en général possibles du type : quel montant pourrez-vous retirer en fonction d’une durée estimée sans toucher au capital ?

Un simulateur d’assurance-vie pour préparer et optimiser votre succession

L’un des principaux atouts de l’assurance-vie reste ses avantages fiscaux en cas de décès, c’est-à-dire ses atouts successoraux. Cet outil de simulation calculera les éventuels prélèvements fiscaux à payer et les éventuels montants soumis aux droits de succession, en fonction du régime applicable aux capitaux transmis aux bénéficiaires.

Différentes options seront proposées pour affiner les projections : quel est l’impact de la présence d’un contrat d'assurance-vie sur la liquidation du régime matrimonial, d’une co-souscription ou d’un démembrement de la clause bénéficiaire ?

Vous l’avez compris, cet outil vous assistera tout au long de la vie de votre contrat car souscrire un contrat d’assurance-vie se révèle souvent être un projet de très long terme.

Crédit photo : Getty Images