A lire dans la même thématique

DSP2 : une sécurité renforcée pour vos opérations bancaires en ligne

En quoi consiste l’authentification forte exigée par la DSP2 ? Quel impact concret aura-t-elle pour les clients BforBank ? Décryptage.

L’épidémie de COVID-19 met les marchés financiers sous pression et pénalise, dans la période actuelle, les unités de compte. Quelle attitude adopter pour protéger son épargne en période de crise.

07 avril 2020

La Rédaction

Après une performance supérieure à +26 % en 2019, le CAC 40 enregistre un recul à -25 % au premier trimestre 2020. [1]

Des unités de compte impactées

Absence de visibilité sur les marchés financiers, ralentissement de l’activité et du commerce mondial du fait du confinement généralisé, inquiétudes sur la consommation et sur l’emploi dans le contexte épidémique : la propagation du virus COVID-19 entraîne la chute des places boursières à travers le monde.

Ce qui a un impact sur la valorisation des unités de compte dans les contrats d’assurance-vie, notamment les unités de comptes in vesties en actions.

Bon à savoir

Lorsque vous faites l’acquisition d’unités de compte, seul le nombre de parts est garanti par l’assureur. La valeur de ces parts varie en fonction des fluctuations des marchés financiers.

L’assurance-vie : un placement de long terme

L’assurance-vie est un placement de long terme. La fiscalité de l’assurance-vie encourage les durées de détention longues, avec un abattement sur les gains réalisés de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple soumis à imposition commune au bout de 8 ans.

De plus, si vous avez choisi d’investir tout ou partie de votre assurance-vie en unités de compte, vous l’avez probablement fait avec des fonds dont vous n’avez pas un besoin immédiat. Il est en effet recommandé d’investir sur des supports en actions avec un horizon de 5 à 8 ans minimum et de garder des liquidités.

Bon à savoir

Vous souhaitez investir en Bourse ? Tous les bons réflexes se trouvent dans le Mémento de l'investisseur en Bourse.

Etudier à la loupe son allocation d’actifs

Il est primordial de diversifier son contrat d’assurance-vie pour limiter le risque global de votre investissement. Cependant, votre profil d’investisseur et/ou votre projet d’investissement peuvent évoluer avec le temps. Le montant des pertes que vous êtes prêt à accepter ou la part des actifs risqués que vous êtes prêt à tolérer dans votre allocation peuvent changer. Il est alors nécessaire de vérifier à partir de votre questionnaire investisseur que la répartition de votre investissement est toujours en phase avec votre situation personnelle et financière, votre rapport au risque ainsi que votre objectif et votre horizon d’investissement.

Il convient également de noter que les versements réguliers sur votre contrat d’assurance-vie permettent d’épargner efficacement et de lisser les variations des marchés. En effet, on remarque très souvent que les épargnants ont tendance à se tourner vers les actions lorsque les marchés présentent une hausse et à les revendre lorsque les marchés baissent. Or, placer régulièrement le même montant permet de lisser la valeur d’achat moyenne de chaque support quelles que soient les variations des marchés et donc d’en limiter l’impact.

1 - Cerclefinance.com

Crédit photo : Gettyimages