A lire dans la même thématique

Point marchés Amundi - Juillet 2021

Au cours du mois de juin, ce sont l’inflation et la réaction des banques centrales qui ont retenu l’attention des marchés et des investisseurs.

Les turbos permettent d’investir en Bourse en tirant pleinement parti de l’effet de levier, à la hausse comme à la baisse.

18 février 2021

La Rédaction

Les turbos permettent d’investir en Bourse en tirant pleinement parti de l’effet de levier, à la hausse comme à la baisse. Des instruments financiers à manipuler avec précaution et à utiliser à des fins de diversification d’un portefeuille.

Outre les actions en direct, plusieurs produits permettent d’investir en Bourse de manière différente pour diversifier son portefeuille : ETF, turbos, warrants… Zoom sur les turbos, des produits spéculatifs risqués dont vous avez certainement déjà entendu parler. 

Investir avec les turbos : définition

Les turbos s’acquièrent et s’échangent via un compte-titres ordinaire. Un turbo permet de spéculer, à la hausse ou à la baisse, sur la base d’un sous-jacent. Le sous-jacent peut être une action, un indice boursier ou encore une matière première.

Il existe deux catégories de turbos :

  • Avec le turbo call, vous achetez le droit d’acheter plus tard, à un prix déterminé à l’avance, le sous-jacent. Vous estimez que le prix du sous-jacent va augmenter et vous positionnez à la hausse.
  • Avec le turbo put, vous achetez le droit de vendre plus tard, à un prix déterminé à l’avance, le sous-jacent. Vous pensez alors que le prix du sous-jacent va baisser.

Bon à savoir

Avec BforBank, investissez en Bourse en toute simplicité grâce à une offre complète pour optimiser la gestion de votre portefeuille.

Faire jouer l’effet de levier en Bourse

Les turbos permettent de faire jouer l’effet de levier. Par exemple, si vous achetez un turbo call avec un effet de levier de 10 sur une action dont la valeur augmente de 10 %, la valeur du turbo va augmenter de 100 %.

Le fonctionnement du turbo est encadré par deux limites. D’une part, la barrière « désactivante » est un seuil connu à l’avance qui, lorsqu’il est atteint, fait perdre au turbo l’intégralité de sa valeur. D’autre part, la date d’échéance est une date à partir de laquelle le turbo ne peut plus être échangé sur le marché.

Bon à savoir

Seuls les turbos classiques possèdent une date d’échéance, également appelée date de maturité. Il existe également de turbos infinis ou illimités.

Un produit réservé aux investisseurs avertis

Plusieurs points doivent faire l’objet d’une attention particulière en ce qui concerne les turbos.

Tout d’abord, ces produits financiers engendrent des frais pour l’épargnant. Ces frais comprennent à la fois les coûts de transaction et la fourchette de prix, c’est-à-dire la différence entre le prix d’achat et le prix de vente du turbo.

Ensuite, l’investisseur doit tenir compte du phénomène d’amplification du comportement du sous-jacent lié à l’effet de levier. Si le sous-jacent est très volatile, les variations du turbo seront démultipliées. Or, l’évolution d’un sous-jacent à court terme est difficile à prévoir avec précision.

Enfin, la radiation de la cotation au moment où la date d’échéance est atteinte peut surprendre les investisseurs non familiers de ce type de produit.

Les turbos s’adressent à des investisseurs expérimentés qui maîtrisent les caractéristiques de ces outils.

Crédit photos : Getty Images