A lire dans la même thématique

Quel taux pour le Livret A au 1er août 2021 ?

Le taux d’intérêt du Livret A va se maintenir à 0,50% le 1er août prochain dans un contexte de hausse de l’inflation. Ce niveau de rémunération constitue son plus bas historique.

La stratégie du Lazy Investing consiste à investir progressivement une partie de son épargne en bourse pour profiter de la tendance haussière à long terme des marchés financiers.

07 juin 2021

La Rédaction

Importée des Etats-Unis, la stratégie du Lazy Investing consiste à investir progressivement, chaque mois ou chaque trimestre, une partie de son épargne en bourse pour profiter de la tendance haussière à long terme des marchés financiers.

Contrairement à un placement sans risque, un investissement boursier nécessite de pouvoir y consacrer un minimum de temps. Suivre l’actualité des valeurs ou des fonds, repérer les secteurs les mieux positionnés, se renseigner sur la conjoncture économique : quelques heures par semaine ou par mois sont nécessaires pour se tenir informé et gérer son portefeuille d’actions, même lorsqu’on ne se considère pas comme un investisseur actif. Pourtant, certains investisseurs décident d’adopter une toute autre approche.

Un Lazy Investor, c’est quoi ?

Importée des Etats-Unis, la tendance du Lazy Investing consiste tout simplement à ne rien faire… ou presque. Le Lazy Investor (investisseur paresseux) investit régulièrement, sans se soucier de l’évolution des marchés financiers.

Un investissement progressif

Choisir un point d’entrée est toujours délicat en bourse. Le Lazy Investing permet de s’affranchir de cette contrainte et de voir son patrimoine boursier progresser à long terme. En investissant la même somme, chaque mois ou chaque trimestre par exemple, il achète plus ou moins de parts d’un même fonds/ETF ou plus ou moins d’actions d’une même entreprise en fonction des fluctuations des marchés. Les dividendes sont réinvestis afin de bénéficier pleinement du mécanisme des intérêts composés.

Bon à savoir

Avec BforBank, retrouvez 2 000 OPCVM/fonds sans droits d’entrée et 50 fonds sélectionnés en partenariat avec Amundi.

…et de long terme

Pendant toute la durée d’investissement, le Lazy Investor ne modifie pas son allocation ni ne prend ses gains. Il espère tirer un gain financier de son portefeuille en lissant le prix de revient unitaire (PRU) de ses actions sur la durée.

Bien entendu, le Lazy Investing nécessite d’avoir au préalable sélectionné avec soin les supports investis. Investir au capital d’une seule entreprise ou d’une poignée d’entreprises peut s’avérer risqué sur la durée. Perte d’un marché important, disparition d’un avantage technologique ou concurrentiel, difficultés d’approvisionnement : ces risques peuvent menacer ponctuellement ou plus durablement la croissance d’une société. De plus, selon le période, c’est le style de gestion growth ou value qui va obtenir les meilleures performances.

La diversification est souvent utilisée comme une protection à long terme par les investisseurs. C’est pourquoi un Lazy Investor aura tendance à « acheter l’indice » au travers d’un fonds diversifié ou d’un tracker indiciel géré par un algorithme. Une solution qui, en plus d’être simple et rapide à mettre en œuvre, permet d’optimiser les frais.

Bon à savoir

Afin d’obtenir une diversification optimale tout en limitant le nombre de supports, il est par exemple possible d’opter pour un tracker monde qui englobe des valeurs représentatives de l’économie mondiale.

Crédit photo : Getty Images