A lire dans la même thématique

Pourquoi votre taxe foncière 2019 peut être en forte augmentation ?

Certains propriétaires ont déjà été prévenus par l’administration fiscale : leur taxe foncière 2019 peut être en forte hausse par rapport à l'année précédente.

L’indice CAC 40 est l’incontestable référence de la Bourse de Paris. Tout le monde en a entendu parler mais quelles sont ses caractéristiques ?

15 juin 2019

Michel Lemosof

L’indice CAC 40 est l’incontestable référence de la Bourse de Paris. Il représente l’essentiel de la capitalisation boursière de cette place financière et des volumes qui y sont traités au fil des séances de cotation. Tout le monde en a entendu parler mais quelles sont ses caractéristiques ?

Il y a dans le monde des milliers d’indices boursiers ! Avec d’innombrables variantes, qui diffèrent selon les fournisseurs, les classes d’actifs, les régions, les secteurs d’activité, les valeurs sélectionnées, les tailles des entreprises, les stratégies ou les thèmes d’investissement. En outre, les techniques de construction ne sont pas identiques. Certains indices, par exemple, pondèrent les capitalisations boursières "flottantes" des sociétés, en fonction de la part du capital circulant dans le public, quand d’autres additionnent simplement les prix des titres. De surcroît, beaucoup de professionnels utilisent des indices composites (comme 50 % d’un indice actions et 50 % d’un indice obligataire, etc.).

Le CAC 40 est un peu l’arbre qui cache la forêt ! Il monopolise plus de 75 % de la capitalisation boursière et des transactions quotidiennes de la place, alors qu’il ne regroupe que 5 % des actions cotées sur Euronext Paris. Il peut, comme les indices similaires, s’analyser sous trois ou quatre angles. D’abord, il est considéré comme un indicateur de la santé économique de la France, qui se reflète dans l’évolution des fleurons qui le compose. Il est également un moyen de comparer le parcours boursier de l’Hexagone à celui d’autres pays.

CAC 40 : près de 8 % de performance annualisée

Ensuite, il sert d’élément de mesure pour savoir si un gérant de portefeuille obtient – ou non – de meilleures performances que le marché. Ce qui peut fournir l’occasion de prélever des commissions de surperformance. Enfin, l’indice constitue un support de fabrication pour des produits comme les trackers, certificats et autres warrants.

Si le tout premier indice a été lancé en 1884 aux Etats-Unis, par Charles Dow et Edward Jones, le CAC 40, lui, a été créé par la Compagnie des agents de change le 31 décembre 1987, avec une valeur de 1 000 points. Il tire son nom de l’expression "cotation assistée en continu". Après une période de préouverture, pendant laquelle les carnets d’ordres se remplissent, il varie de 9 h à 17 h 30. Un cours de clôture est calculé à 17 h 35. En séance, l’indice est, en principe, rafraîchi toutes les 15 secondes.

Les principales pondérations du CAC 40 sont, par ordre décroissant de capitalisation : LVMH, L’Oréal, Total, Sanofi, Airbus Group, Hermès International, Kering, BNP Paribas, Axa et Vinci. Du 31 décembre 1987 au 31 mai 2019, l’indice phare parisien a progressé de 421 % (soit 5,4 % de moyenne annualisée) et, dividendes nets réinvestis, de 985 % (soit 7,9 % par an). La grande force d’un indice comme le CAC 40 est qu’il n’a aucun état d’âme et qu’il se renouvelle au fil du temps (seul un quart des valeurs d’origine y figure encore). Ce qui explique qu’il soit très difficile à battre sur une longue période.

Crédit photo : Getty Images