A lire dans la même thématique

Retrait, clôture d’un PEA : comment s’appliquent les prélèvements sociaux ?

L’avantage du plan d’épargne en actions est une exonération de l’impôt sur le revenu à la condition de le détenir au moins depuis cinq ans. Mais les prélèvements sociaux restent dus.

Pourquoi est-il indispensable de se constituer une épargne de précaution ? Combien mettre de côté chaque mois ? Comment la placer ?

L’utilité de l’épargne de précaution est de faire face à un des événements imprévus, de permettre de passer les coups durs. C’est une réserve d’argent, qui doit être disponible à tout moment, et très rapidement. Oui, mais combien épargner par mois ? Et comment le placer ?

Pourquoi investir dans une épargne de précaution ?

La constitution d’une épargne de précaution permet de faire face à des dépenses qui ne sont pas prévues (chaudière ou voiture à remplacer, perte ponctuelle de revenus, soins médicaux importants avec un décalage de remboursements, augmentation non prévue de charges...) en disposant des fonds disponibles rapidement sans avoir à ponctionner son épargne placée à long terme ni à recourir à un crédit à la consommation. Mais il peut plus simplement aussi s’agir d’une dépense prévisible (hausse d’impôt due à hausse de revenus par exemple) mais non prévue !

De même si vos revenus sont irréguliers et peuvent fluctuer de façon importante d’un mois à l’autre, il est raisonnable de disposer d’une telle épargne.

Quel montant ?

La première question à se poser est celle d’évaluer le montant qui sera consacré à ce "matelas de sécurité". Ce montant peut dépendre des besoins de chacun, et de l’effort d’épargne qui peut être réalisé. Difficile de citer un chiffre précis tant ce matelas devra être fonction de la situation professionnelle (CDI, CDD ou indépendant ?), familiale ou financière. Prendre l’habitude d’épargner en fonction de ses ressources est important.

Ensuite la somme ne doit être ni trop importante car si il n’y a pas de risque sur le capital, la rémunération quel que soit le support choisi sera très faible et ne le conservera pas toujours si l’on tient compte de l’inflation. Ensuite elle doit être d’un montant suffisant pour faire face à ces imprévus...

Le plus simple est de commencer très tôt (dès que l’on commence à travailler) à se constituer régulièrement cette épargne en privilégiant un prélèvement mensuel dont le montant n’impactera pas trop le budget familial.

On cite régulièrement l’équivalent de 3 ou 4 mois de salaires. Au-delà, il vaut mieux mettre vos économes sur des produits de placement à long ou moyen terme offrant de meilleurs rendements. Comment épargner ?

Où placer cette épargne de précaution ?

Cette épargne n’est donc pas destinée à obtenir un rendement financier mais plutôt à apporter au foyer une plus grande sérénité en cas d’imprévu.

Le but de cet épargne étant d’être disponible à tout moment et très rapidement récupérable, les placements sans risques, les plus liquides comme les livrets réglementés ou bancaires seront privilégiés. Si contrairement aux placement que vous consacrerez à un horizon plus lointain, la performance de cette épargne de sécurité n'est pas la priorité, il convient toutefois une priorité

Ils sont distribués par l’ensemble des banques sous des appellations différentes. Seules les Caisses d’épargne ont maintenu la dénomination de livret B pour leurs comptes d’épargne sur livrets héritée du temps du monopole sur le livret A. Leurs plafonds sont souvent illimités ou fixés à des niveaux très élevés.

La formule la plus simple est sans conteste les livrets réglementés dont les intérêts sont exonérés d'impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux comme :

Vous pouvez également détenir un ou plusieurs livrets bancaires dont la rémunération et le plafond sont librement par chaque établissement bancaire. Leurs intérêts sont fiscalisés mais depuis le 1er janvier le taux d’IR est forfaitaire à 12,80 % (contre le taux du barème de l’IR auparavant) auquel s’ajouteront les PS au taux de 17,20 % soit une taxation globale limités à 30 %.

Ces livrets sont souvent distribués par les banques en ligne qui proposent régulièrement des taux promotionnels pendant une certaine période. Cette option sera à étudier par ceux qui souhaitent disposer d’une épargne de précaution plus importante.

Il convient de ne pas confondre épargne de précaution et placements qui peuvent être considérés comme à court terme. C'est le cas des fonds en euros de l’assurance vie qui, s’ils sont garantis et disponibles, demandent à tenir compte de la fiscalité applicable en cas de rachat et au délai supérieur pour récupérer son épargne que le Livret.

Se donner les moyens de faire face à une dépense imprévue, c’est la première étape d’une bonne stratégie d’épargne de précaution. Il revient à chaque foyer d’évaluer avec précision le montant de l’épargne de précaution dont il pourra disposer.

Crédit photo : istock