A lire dans la même thématique

Facebook lancera sa cryptomonnaie Libra en 2020

Facebook a dévoilé, le 18 juin 2019, Libra, une cryptomonnaie qui serait entièrement indexée sur une réserve d’actifs de premier plan. On vous en dit plus.

Livrets, placements boursiers, assurance-vie : selon quels critères les épargnants français font-ils leur choix ? Quels sont ceux qu’ils privilégient pour prendre leurs décisions ?

L’univers des produits de placement est large : livrets d’épargne, placements boursiers, OPCVM, assurance vie, épargne salariale, épargne retraite, investissements immobiliers. Selon quels critères les épargnants français font-ils leur choix ? Quels sont ceux qu’ils privilégient pour prendre leurs décisions ?

Choisir ses produits d’épargne : quels critères utiliser ?

Avant d’épargner et de choisir son véhicule de placement, chacun devrait se poser les questions relatives aux caractéristiques suivantes du futur placement :

  • Sa disponibilité : est-il possible de récupérer le capital à tout moment ? Existe-t-il d’éventuelles pénalités en cas de retrait de cet argent ? Mon projet et mon horizon de placement nécessitent-ils que mon placement soit liquide ?
  • Le niveau de risque : quel est mon profil de risque et quel est le niveau de risque du placement ? Son rendement est-il garanti ou existe-t-il un risque de perte en capital ?
  • Le rendement attendu : quelles sont les perspectives de rendement de mon placement ? S’agit-il d’un rendement fixe ? Régulier (intérêts, dividendes) et/ou sous forme de plus-value ? Pour pouvoir évaluer le rendement net et le comparer à celui d’autres produits il est également important de tenir compte des frais et de la fiscalité spécifique du produit.
  • La simplicité et la facilité d’investir : le placement est-il simple ou complexe ? Est-il facile d’accès ? Est-il nécessaire d’avoir des compétences particulières pour à la fois comprendre son mécanisme et le gérer au mieux ?

Les critères prioritaires pour les français

Evidemment, pour l’épargnant le profil du produit idéal serait celui qui offrirait à la fois un rendement élevé, pas ou peu de frais, peu ou pas de fiscalité, et serait à la fois simple avec l’avantage de la disponibilité. Mais un tel produit rassemblant toutes ces qualités n’existant pas, il faut donc classer par ordre de priorité les critères de son choix. Quel est le top 5 de ces critères pour les épargnants français qui s’apprêtent à faire un placement ? L’autorité des marché financiers (AMF) a interrogé des investisseurs sur leur classement. Qu’en ressort-il ?

Leurs priorités sont le niveau de risque, les perspectives de rémunération et la disponibilité des capitaux investis. Suivent ensuite le niveau de frais et la fiscalité.

Ainsi une majorité (52 %) des épargnants interrogés citent comme  le niveau de risque du produit parmi leur trio de tête des critères de choix , ensuite 46 % citent le rendement attendu et 35 % sa disponibilité.

Un critère retient également leur attention : le niveau des frais. Il arrive en effet en 4e position (30 %).

Parmi les critères beaucoup moins cités on trouve la durée conseillée du placement avec 16 % des épargnants et le facteur "réduction d'impôts" avec 19 %.

Des différences de priorité selon l’âge

Selon les catégories d’âge et le niveau de patrimoine, il existe des différences. Ainsi les jeunes (moins de 35 ans) sont moins averses au risque que les plus de 55 ans (42 % contre 55 %). De même le facteur de choix relatif à la disponibilité des fonds est moins prioritaire pour les plus jeunes (24 % contre 42 %) qui mentionnent souvent l’"éthique" parmi leurs critères de choix importants : 18 % d'entre eux la citent  contre seulement 5 % des 55 ans et plus.

Les personnes financièrement les plus aisées (celles dont le patrimoine financier est supérieur à 50 000 euros) mettent davantage en avant que l’ensemble de l‘échantillon, le niveau de risque (57 %), le rendement attendu (55 %) et sont plus sensibles au niveau des frais (39 %, contre 30 % pour le reste de la population).

Crédit photo : Getty Images