A lire dans la même thématique

CTO, PEA, quel support choisir pour investir en bourse en 2018 ?

Quel est l’impact de la nouvelle fiscalité 2018 pour vos investissements en actions?

La collecte nette de l’assurance-vie a été juste à l’équilibre en mars. A l'inverse, le Livret A semble retrouver les faveurs des épargnants.

Pour le mois de mars 2017, le montant des versements a juste compensé le montant de ce que les épargnants ont retiré de leurs contrats.

La tendance est au ralentissement dans l’assurance-vie plus particulièrement depuis septembre 2016.

Mars 2017 : une collecte nette à zéro

La Fédération française de l’assurance (FFA) a dévoilé les chiffres de mars 2017 pour l’assurance-vie. Ce mois a été marqué par une pause dans la collecte nette qui ressort à zéro.

En effet le montant des versements (cotisations) s’est élevé à 12,2 milliards d'euros, un niveau exactement identique à celui des retraits (prestations).

Plus en détails, le montant des versements de mars était un peu supérieur à celui de la moyenne de ces derniers mois. Mais en revanche les retraits ont atteint un niveau très supérieur à la moyenne des derniers mois et surtout jamais atteint depuis plusieurs années.

Un net ralentissement depuis le début de l’année

Sur les trois premiers mois de 2017, le montant des cotisations s’est élevé à 34,7 milliards d'euros contre 37,3 milliards d'euros sur la même période en 2016. Le montant des prestations s’est élevé à 33,7 milliards d'euros.

La collecte nette s'établit donc à 1 milliard d'euros depuis le début de l’année (0,4 milliard en janvier et 0,6 milliard en février) contre 7,7 milliards sur le 1er trimestre 2016.

A noter que l’encours des contrats d’assurance-vie s’élève à 1 646 milliards d’euros à fin mars 2017 (en progression de 3 % sur un an).

Les unités de compte : une tendance régulière à la hausse

En mars, sur les 12.2 milliards de cotisations, 3,3 milliards ont été consacrés à des investissements en unités de compte soit 27% dans la moyenne des précédents trimestres. En effet, depuis le début de l’année, les versements sur les supports unités de compte ont représenté en cumulé 9,3 milliards d’euros, soit également 27 % des cotisations cumulés.

Des épargnants dans l’attentisme ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les épargnants français se détournent depuis ces derniers mois de l’assurance vie. Attachés au fonds en euros, l'environnement de taux bas et l’annonce de la rémunération 2016 en janvier dernier de leur contrat a pu freiner certains épargnants. Les mesures votées dans le cadre de la loi Sapin destinées à restreindre l’accès aux retraits en cas de crise grave a également marqué certains détenteurs de contrats.

Enfin le contexte électoral et notamment les propositions d’Emmanuel Macron sur le changement de la fiscalité (en cas de vie) de l’assurance-vie ont sans doute contribué aussi plus récemment à ce ralentissement de la collecte nette.

Un Livret A en super forme

Malgré un rendement de 0,75 %, la Livret A semble avoir profité de cet attentisme avec une collecte nette très positive en janvier (2,89 milliards d'euros), légèrement plus faible en février (1,39 milliard d'euros), puis de 1,69 milliard d'euros en mars.

Sur le premier trimestre de l'année, la collecte cumulée s'élève à 5,90 milliards d'euros contre un total de 1,75 milliard d'euros sur l’ensemble de l’année 2016.

Crédit photo : golero