A lire dans la même thématique

Quel calendrier pour le paiement des retraites 2023 ?

La date de paiement de la pension de retraite n’est pas la même selon le régime de retraite dont vous dépendez. Le versement peut avoir lieu en fin de mois ou en début de mois suivant.

Les industries les plus polluantes sont incitées à remplacer les énergies fossiles par l’hydrogène décarboné. La stratégie de la France sera actualisée courant 2023 afin d’accompagner ce mouvement.

18 janvier 2023

La Rédaction

Lors de l’Assemblée Générale de France Hydrogène, fin 2022, le ministre délégué chargé de l’Industrie, Roland Lescure a proposé un programme de travail conjoint pour la nouvelle stratégie nationale hydrogène.

Bon à savoir

Plusieurs sociétés de gestion s’intéressent aux énergies du futur. Découvrez une sélection de fonds dans Le Mag.

Actualisation de la stratégie française

Technologie encore naissante, l’hydrogène fait partie des énergies incontournables dans le cadre de la transition énergétique. « Cette technologie de rupture est en effet la seule à même de fournir des solutions pour la réduction à zéro de sources d’émissions parmi les plus importantes au niveau national : sidérurgie, ciment, engrais transport longue distance, activités aériennes. », explique le gouvernement dans un communiqué.

La France n’en est pas à son coup d’essai, puisque l’Hexagone s’était déjà doté d’un plan hydrogène en 2018, puis d’une stratégie nationale en 2020. C’est cette stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène bas carbone qui sera actualisée d’ici la fin du premier semestre 2023.

3 axes de travail

Les orientations fixées par les ministères concernés sont de trois ordres :

•    L’élaboration d’un « schéma opérationnel pour les hubs hydrogène ». Ces hubs constituent des interconnexions indispensables pour l’approvisionnement en hydrogène. L’idée est de mutualiser la production d’hydrogène vert dans ces hubs afin d’abaisser les coûts et encourager le développement d’activités industrielles décarbonées.
•    Le développement de l’accès de ces hubs à une électricité décarbonée, par le biais de contrats de long terme compétitifs entre les grands électrolyseurs et les fournisseurs d’électricité. Actuellement, les procédés de fabrication de l’hydrogène reposent encore en partie sur les énergies fossiles telles que le charbon, le gaz naturel ou le pétrole.
•    La maîtrise des équipements liés à l’hydrogène dans un contexte de compétition mondiale.

Les grands secteurs émetteurs de carbone dans le viseur

La stratégie mise en place par le gouvernement vise d’abord les grands secteurs émetteurs de carbone comme les industries de la sidérurgie, du ciment, des engrais et dans les transports longue distance. Ces industries sont incitées à remplacer les sources d’énergie fossiles par l’hydrogène décarboné.

8,9 milliards d’euros sont mis sur la table par l’Etat dans le cadre du plan France 2030 présenté en 2022. L’ambition est de porter la production d’hydrogène bas carbone à 1,07 million de tonnes par an en 2030.

Des géants de l’énergie comme Shell au producteur d’hydrogène Air Liquide, en passant par les petites valeurs comme Hydrogène de France et, bien sûr, les constructeurs automobiles (Toyota, Hyundai…), il existe de multiples opportunités pour investir dans l’hydrogène en bourse.