A lire dans la même thématique

DSP2 : une sécurité renforcée pour vos opérations bancaires en ligne

En quoi consiste l’authentification forte exigée par la DSP2 ? Quel impact concret aura-t-elle pour les clients BforBank ? Décryptage.

En cette période d’incertitude économique, les placements reposant sur « du concret », sur des actifs tangibles font souvent figure de valeur refuge et rassurent les épargnants.

18 avril 2020

La Rédaction

En période d’incertitude économique (épidémie du Covid-2019, guerre commerciale Chine-USA…), les placements reposant sur « du concret », sur des actifs tangibles font souvent figure de valeur refuge et rassurent les épargnants. Il existe une part de risque associée à cette typologie d’investissement. Dès lors, des points sont à éclaircir avant de vous lancer. Explications.

L’investissement atypique repose avant tout sur du spéculatif, les gains étant réalisés en cas de plus-value générée lors de la revente. Cela suppose une prise de risque potentielle assumée par l’investisseur d’autant que le choix d'un placement atypique est personnel. L’investisseur peut opter pour tel ou tel actif en fonction de ses convictions, de ses goûts et envies.

Les placements atypiques vous intéressent ? Voici quelques questions à vous poser avant d’investir.

Les actifs envisagés disposent-ils d’un historique suffisant ?

Or, forêts, vins, œuvres d’art… ces placements atypiques les plus courants disposent d’un historique permettant de juger de la progression de valeur. Il existe pour eux un marché secondaire permettant de préparer la revente.

Ces dernières années, les occasions de placer son argent en sortant des sentiers battus se sont multipliées : manuscrits, diamants… Pour prendre votre décision de façon éclairée, renseignez-vous sur l’historique de ces valeurs qui pourra vous donner des éléments de réponse quant au risque auquel vous vous exposez.

Bon à savoir

Si vous souhaitez mutualiser le risque, il est possible d’investir dans un patrimoine diversifié notamment au travers d’un groupement foncier viticole (GFV) ou d’un groupement foncier forestier (GFF).

Ces placements atypiques viennent-ils en complément d’une stratégie d’épargne diversifiée ?

Les placements atypiques peuvent se révéler volatils ou longs à céder. Il convient dès lors de se demander si l’on est prêt à attendre voire à prendre le risque de perdre une partie de son investissement. Comme pour tout placement il convient de vérifier l’adéquation de ce placement avec votre aversion au risque, vos objectifs, la composition de votre patrimoine et votre horizon de placement.

Si vous êtes en phase de constitution d’une épargne ou avez des projets à court terme, vous êtes susceptible de devoir retirer vos fonds rapidement pour faire face à une dépense urgente ou, tout simplement, réaliser votre projet (achat d’un véhicule ou d’un bien immobilier, financement d’un voyage…).

Suis-je en relation avec des intermédiaires de confiance ?

Il est important de bien se renseigner avant d’acheter – parfois avec un effort de documentation important lorsque les objets ont une histoire, comme les vins ou les montres – et de recourir à des intermédiaires renommés.

Vous pouvez notamment vérifier l’existence de la société d’intermédiation (courtier en ligne, commercialisateur avec pignon sur rue…) à partir du nom et des coordonnées. Si aucune rencontre physique ne vous est proposée, vous pouvez également solliciter un entretien téléphonique afin de vous assurer que vous êtes en relation avec un "vrai" professionnel.

Crédit photo : Getty images