A lire dans la même thématique

Les Français et l’ISR : une prise de conscience peu suivie d’effet

S’il est très prisé des institutionnels, seuls les particuliers qui veulent donner un sens à leur épargne s’intéressent vraiment à l’investissement socialement responsable (ISR).

Présenté par Silvia Bocchiotti, Gestion Multi Asset, Directeur de l’Advisory retail et responsable de la sélection des fonds tiers

11 novembre 2017

Amundi Asset Management

En octobre, les marchés ont connu un "mois parfait". Les marchés actions ont atteint des sommets historiques et de nouveaux records ont été observés pour les indices en Allemagne, au Royaume-Uni, au Japon et à Hong Kong.

Les marchés sont toujours soutenus par 3 facteurs :

  • la reprise synchronisée de la croissance mondiale
  • de bons résultats des entreprises et, enfin, l'optimisme lié à la réforme fiscale aux Etats Unis.

Sur les marchés actions, la tendance entamée depuis le début de l’année se poursuit : le secteur technologique affiche une très belle performance, alors que les secteurs de l’énergie, de la consommation de base et des télécoms ont été pénalisés.

Quant aux risques politiques, ils n’ont pas trop affecté les marchés, malgré le referendum en Catalogne. Au Japon, le marché a progressé suite à la victoire de Shinzo Abe aux élections législatives.

Les marchés suivent avec une grande attention deux changements de leadership, en Chine et aux Etats-Unis, dont le dénouement pourrait avoir un impact significatif :

En Chine, Xi Jinping  a été nommé secrétaire général pour un second mandat de cinq ans lors du dernier congrès du Parti communiste.

Il a présenté une feuille de route visant à guider le développement de la Chine jusqu'en 2050.

A cette occasion, Xi Jinping a évoqué le concept d’une "Belle Chine", faisant de la protection de l'environnement une priorité.

La forte progression du Cobalt, métal le plus utilisé dans les batteries des véhicules électriques illustre bien la dynamique des investissements liés à l’environnement.

Aux Etats-Unis, Donald Trump décide actuellement de la nomination du prochain président de la Fed, le mandat de Janet Yellen se terminant en février prochain.

Cette nomination aura un impact sur les marchés. En effet, ce changement intervient alors que la Fed a déjà commencé à normaliser sa politique monétaire

Dans ce contexte, le dollar s’est apprécié pendant le mois alors que la BCE a annoncé sa décision de réduire sa politique d’achat d’actifs progressivement jusqu’en septembre 2018.

On observe une convergence des politiques des banques centrales vers de programmes de réduction d’achats d’actifs. Cependant, les dynamiques de hausse de taux entre la Fed et la BCE divergent ; cela se reflète déjà dans l’écart entre les taux courts US et ceux de la Zone Euro.

En conclusion, les marchés se portent bien, grâce à la reprise de la croissance mondiale.

Cependant, les nominations de deux leaders majeurs revêtent une grande importance, non seulement pour les pays directement concernés, la Chine et les Etats-Unis, mais aussi pour le monde entier.

Nous suivrons de près le choix du prochain président de la Fed qui devrait être connu dans les prochains jours.

Merci et au mois prochain.

Crédit photo : Danielvfung