A lire dans la même thématique

Point marchés Amundi - Juillet 2018

En 2 minutes, découvrez le décryptage des marchés pour juin 2018 par Sylvia Bocchiotti, experte Amundi Asset Management.

En 2 minutes, découvrez le décryptage des marchés pour avril 2018 par Sylvia Bocchiotti, experte Amundi Asset Management.

En avril les résultats solides des entreprises ont apaisé  les inquiétudes des investisseurs. Cependant,  la remontée des taux d’intérêts longs a pesé sur les marchés.

Les bons du Trésor américain à 10 ans ont dépassé la barre des 3 % pour la première fois depuis 2014. Cela s'explique notamment par une progression des anticipations d'inflation ainsi que par une nouvelle hausse des prix des matières premières. Cette forte progression du prix du pétrole étant surtout le résultat de récentes tensions géopolitiques.

L'indice CRB sur les matières premières  progresse donc fortement, tandis que le prix du baril a touché le niveau de 75 dollars le baril. (GRAPH)

Dans ce contexte, le resserrement de l'offre de l'Opep et de la Russie accroît l'importance de toute nouvelle menace sur la production de pétrole telle que la réimposition par les États-Unis de sanctions sur les exportations de l'Iran ou de nouvelles sanctions contre la Russie. De plus, d'autres menaces comprennent l'effondrement économique et pétrolier du Venezuela et les tensions au Proche-Orient, notamment autour du conflit en  Syrie.

Sur les marchés actions, les secteurs les plus performants ont été  l'énergie et les matières premières.

A noter que les résultats des entreprises américaines ont été très bons. Cela s’expliquent en partie par la réduction d’impôt accordée par la récente réforme fiscale ainsi que par la baisse du dollar.

Cependant, certains secteurs dont le secteur industriel et celui de la consommation, ont alerté sur  l’impact de la hausse des coûts liés aux matières premières.

Dans ce contexte, le dollar a été soutenu par la hausse des taux d’intérêts, ce qui a entrainé de la volatilité sur les devises émergentes et la baisse de l’euro.

Les marchés européens se sont bien comportés notamment le marché italien, et ce, malgré l'impossibilité du pays à trouver un accord politique pour former un nouveau gouvernement.

En conclusion, les bons résultats des entreprises  se sont  accompagnés d’une nouvelle hausse de taux d’intérêt. Nous restons attentifs  à l'évolution du prix du pétrole qui pourrait compenser certains effets positifs de la réforme fiscale américaine et surtout provoquer une nouvelle hausse les taux d’intérêts. 

Merci et rdv le mois prochain 

Crédit photo : istock